À quinze ans, elle a été obligée de se prostituer

À quinze ans, elle a été obligée de se prostituer

Nous sommes le jeudi 1er juillet. À la salle de trafic de la sûreté régionale de Sidi Bennour, le téléphone sonne. À l’autre bout du fil, une gynécologue qui demandait le chef. Elle lui a expliqué avoir examiné, le matin de ce jour, une fille, Nadia, âgée de quinze ans. Elle a précisé avoir remarqué qu’elle a été sodomisée, ainsi que des traces de brûlures de deuxième degré au niveau de ses fesses et ses cuisses tout en ajoutant qu’elle n’était plus vierge. Elle lui a précisé que la fille était encore  dans son cabinet. Aussitôt, le chef de la sûreté régionale a donné ses instructions à ses limiers pour réagir. Ceux-ci se sont dépêchés sur le cabinet et ont rencontré la gynécologue qui leur a présenté la fillette. Qu’est-ce qui lui est arrivé ? Issue d’une famille indigente demeurant dans un douar de la région, Nadia a été conduite par ses parents chez Fatima pour être bonne à tout faire contre une somme d’argent mensuelle ne dépassant pas les six cents dirhams. Au rez-de-chaussée de la demeure de son employeuse demeurait un jeune homme, Saïd, son aîné de vingt et un ans. Celui-ci a profité de l’absence de Fatima, l’employeuse de Nadia, pour inviter celle-ci chez lui et lui exprimer ses sentiments les plus nobles. Nadia est tombé, aussitôt dans ses filets au point qu’elle a commencé à partager avec lui le même lit. Il y a plus d’une année, Saïd a décidé de l’épouser. En compagnie de sa mère, il a rendu visite à la famille de Nadia. En acceptant de mettre cette mineure entre les mains de ce jeune homme, âgé de trente-six ans, sa virginité a été consommée le même jour où ils ont célébré une petite fête à l’occasion des fiançailles. En attendant qu’elle soit majeure afin d’établir l’acte de mariage, Saïd a emmené Nadia chez lui et l’a traitée comme une épouse. Il couchait avec elle tout en la sodomisant à chaque moment. En fait, Nadia souffrait en silence. Elle se sentait larguée par ses parents qui ne l’appelaient même pas au téléphone pour se rassurer sur son sort. Au fil des jours, elle s’est retrouvée comme une esclave de Saïd surtout quand il a décidé de la traiter comme une marchandise. Comment ? Nadia était chez elle quand Saïd est rentré en compagnie d’un jeune homme. Qui est-il ? Elle ne le connaissait pas. Saïd l’a appelée. Quand elle est venue, il lui a demandé de coucher avec ce client. Nadia n’a pas cru ses oreilles. Elle a refusé. Et il l’a maltraitée jusqu’au jour où elle a cédé. Depuis, elle a commencé à coucher avec des clients que lui emmenait une proxénète. Nadia n’empochait aucun centime. C’est Saïd qui mettait entre 120 et 130 dirhams dans ses poches après avoir remis vingt à trente dirhams à la proxénète. Aussitôt, la police judiciaire a diligenté une enquête. Elle a arrêté la mère de Saïd qui a accompagné Nadia chez la gynécologue et ensuite ils ont mis la proxénète hors d’état de nuire. Et Saïd ? Il a pris la fuite. Seulement, il n’a pas pu disparaître longtemps puisqu’il a été arrêté, le lendemain, à Casablanca. Il était également recherché pour vol qualifié, coups et blessures. Il a été conduit à Sidi Bennour pour complément d’enquête. Après, il a été traduit, avec ses complices devant la Cour d’appel d’El Jadida.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *