Affaire du tronc calciné: La maîtresse tombe enceinte, il décide de la liquider

Affaire du tronc calciné: La maîtresse tombe enceinte, il décide de la liquider

Nous sommes le jeudi 21 août 2014.  Dans un terrain vague donnant sur la route nationale n° 9 jouxtant la zone industrielle de Médiouna, derrière une ferme agricole, à la périphérie de la capitale économique, un sac en plastique renfermant le tronc calciné d’une femme a été découvert  par des passants.

Épaulés par les éléments de la scène de crime, les policiers de la brigade criminelle préfectorale et du district de Médiouna se sont dépêchés sur les lieux. Le ratissage de la zone a très vite été effectué. Aucune autre partie du cadavre n’a été retrouvée. Aussitôt, le tronc calciné a été évacué vers l’hôpital médico-légal. Un échantillon ADN a été prélevé par les spécialistes. Le résultat tombe rapidement:  le tronc appartient à une jeune fille de 27 ans, mère célibataire d’un enfant.

Les enquêteurs de la PJ ont entamé la collecte des informations nécessaires auprès de ses amies. Ils ont appris que la défunte qui était enceinte depuis cinq mois entretenait une relation amoureuse avec un jeune menuisier au Souk Koréa, à Casablanca.  Ce dernier se prénomme Amine, âgé de 27 ans. Il habite au douar Lamkansa, dans la région de Médiouna. Arrêté, le mercredi 3 septembre, Amine a vite craché le morceau. Il a avoué être l’assassin de la jeune femme avec laquelle il entretenait une relation amoureuse. Seulement, a-t-il ajouté lors de son interrogatoire, il ne voulait plus d’elle quand elle est tombée enceinte. Il n’avait pas l’intention d’avoir des enfants avec elle. Dès lors, il a décidé de se débarrasser d’elle.

Mais comment s’est passé le meurtre? Nous sommes chez Amine au douar Lamkansa. Les deux amants partageaient le même lit. Seulement, à un moment donné, le jeune Amine change de comportement. Il saisit une bonbonne de gaz et  assène des coups à sa maîtresse sur la tête, avant de l’étouffer avec une ceinture. Après quoi, il a tranché la tête, le tronc et les membres inférieurs et supérieurs. Comment se débarrasser des parties du cadavre? Il a d’abord mis le tronc dans un grand sachet en plastique. Ensuite, il se dirige vers un terrain vague donnant sur la RN n° 9.

C’est là qu’il a brûlé le tronc avant de s’en aller. Retournant chez lui, il a mis les autres morceaux du cadavre dans d’autres sachets en plastique qu’il a transportés dans une valise avant d’aller à la gare Casa-Voyageurs pour prendre le train vers Marrakech. C’est là qu’il a jeté le reste du cadavre avant de retourner chez lui comme si de rien n’était. Vendredi 5 septembre, le mis en cause a été conduit chez lui par les enquêteurs pour la reconstitution du crime.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *