Agadir : Deux balles tirées pour arrêter un trafiquant de drogue

Agadir : Deux balles tirées pour arrêter un trafiquant de drogue

Le mis en cause a opposé une résistance violente en usant d’une arme blanche de gros calibre, mettant ainsi en danger la vie et la sécurité des éléments de la police.

Un policier de la brigade des motards relevant de la préfecture de police d’Agadir a été contraint, samedi, de faire usage de son arme de service pour arrêter un repris de justice, objet d’un mandat d’arrêt pour trafic de drogue et produits psychotropes, après avoir sérieusement mis en danger la vie des éléments de police à l’aide d’une arme blanche. Un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale  indique qu’au moment où une patrouille est intervenue pour arrêter la personne en question qui était en compagnie de deux individus soupçonnés de trafic de drogue et de produits psychotropes et d’atteinte aux biens d’autrui, le mis en cause a opposé une résistance violente en usant d’une arme blanche de gros calibre, mettant ainsi en danger la vie et la sécurité des éléments de la police.

Un policier a alors été contraint de tirer deux balles, l’une de sommation alors que l’autre a atteint les membres inférieurs du mis en cause.

La même source précise que suite à cette intervention, le mis en cause a été arrêté et l’arme blanche (un sabre) saisie, ajoutant que les recherches sont en cours pour l’arrestation des deux autres suspects pour leur implication présumée dans des actes criminels.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *