Après 6 ans de cavale, un meurtrier finit dans les filets de la police

Après 6 ans de cavale, un meurtrier finit dans les filets  de la police

Il y a six ans qu’il a commis, avec la complicité de ses trois frères, un meurtre dans la région de Lahraouiyyine, province de Médiouna, à Casablanca, avant de prendre la poudre d’escampette.

Tout le monde se souvient, au douar Ouled Zahra, dans la région de Lahraouiyyine, un jour de 2011, quand un malentendu entre ce jeune homme et son voisin s’est transformé en reproches. Puis les deux protagonistes passent aux invectives et autres injures, puis carrément à la bagarre. Le jeune homme fut rejoint par ses trois frères qui arrivèrent en renfort pour défendre leur frangin. Armés de bâtons et de couteaux, tous les quatre ont roué leur voisin de coups au point qu’il perdit connaissance. Les quatre frères, comme après une corvée journalière, rentrent tranquillement chez eux laissant la victime giser dans une mare de sang. Alertés, la police s’est dépêchée sur le lieu du crime. L’ambulance a évacué la victime vers l’hôpital où il décéda. Identifiant les quatre frères meurtriers, les enquêteurs ont effectué une descente sur leur domicile. Effectivement, ils les trouveront mais pas tous les quatre. En fait, le coupable principal a pris la poudre d’escampette.

Les trois frères arrêtés ont été traduits devant la chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca qui les a jugés à 16 ans de réclusion criminelle pour chacun.  Alors que l’auteur principal  n’a plus donné signe de vie. Au fil du temps, les mois passent, mais sans qu’il ne soit jamais oublié par les policiers.  Dès qu’il est arrivé, lundi 3 avril, pour rendre visite, pour la première fois, à sa famille, l’information a été reçue par les limiers qui n’ont pas perdu de temps pour aller se planter non loin de chez lui. Menant une surveillance de plusieurs heures, ils ont fini par l’arrêter dès qu’il s’est apprêté à quitter le foyer parental.

Jeudi dernier, 6 avril, le fuyard a été traduit, en état d’arrestation, devant le parquet général près la Cour d’appel de Casablanca, poursuivi pour homicide volontaire avec préméditation et guet-apens.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *