Après avoir purgé 3 ans de prison pour viol d’une mineure, il récidive

Après avoir purgé 3 ans de prison  pour viol d’une mineure, il récidive

Nous sommes à Khemis Zemamra, province de Sidi Bennour. Ce père de famille qui est parti, en compagnie de sa femme, rendre visite à sa belle-mère, ne savait pas qu’il allait jeter sa fille âgée de 16 ans dans la gueule du loup en la chargeant d’aller faire des courses. Quand il est retourné, tardivement, chez lui, il fut surpris de voir sa fille dans un état lamentable. Elle n’arrivait pas à tenir ses larmes. Elle lui raconte son histoire avec un voisin, père de deux filles : «Je suis sortie pour faire les courses que tu m’avais demandé…». À son retour, le soir, elle fut surprise par ce père de famille qui s’approchait d’elle. Elle le connaissait. C’est un voisin du quartier. Il lui a demandé si elle connaissait ses deux filles. Sa réponse était affirmative. L’adolescente continuait son chemin à destination de chez elle au moment où ce père de famille la suivait comme son ombre. En fait, elle ne savait pas ce que cet homme, son aîné d’une vingtaine d’années, voulait d’elle. «Pourquoi me suis-tu ?», lui a-t-elle demandé. «T’accompagner, ni plus, ni moins», lui a-t-il répondu. Agacée, l’adolescente lui a demandé de la laisser tranquille. Mais en vain. Il est resté coller à elle. Tout d’un coup, il a dépoché un cran d’arrêt. Il le lui a mis sous les côtes et a ordonné qu’elle l’accompagne. Où ? Chez lui ? Ailleurs ? Elle ne savait pas. Elle a tenté de resister. Mais, il l’a menacée de meurtre.
«Je te tue si tu réagis d’une façon qui peut attirer l’attention des gens», l’a-t-il menacée. Entre céder ou laisser sa peau, l’adolescente a fait le premier choix. Elle a gardé le silence tout en laissant libre cours à ses larmes. Le père de famille l’a conduite tout en lui demandant de retenir ses larmes. En arrivant dans un coin désert, où il n’y avait personne, près d’un arbre, il l’a déshabillée avant de la violer sans vergogne, sans pitié. À chaque fois que l’adolescente criait, il la giflait tout en la menaçant de la blesser par son cran d’arrêt. Il ne l’a relâchée qu’une fois avoir satisfait ses besoins bestiaux.
En écoutant le récit de sa fille, le père a décidé de recourir à la gendarmerie royale. Seulement, le père de l’auteur du crime est intervenu pour empêcher le père de l’adolescente de porter plainte. Il lui a versé une somme de deux mille dirhams contre son mutisme tout en promettant que son fils allait le rejoindre pour demander sa fille au mariage. Et sa fille ? Elle attendait que son violeur rende visite à son père pour demander sa main et se marier le plus tôt possible. Une attente qui n’a pas pris fin au fil du temps. C’était la raison pour laquelle, le père de l’adolescente a fini de porter plainte.
Arrêté, le mis en cause, qui avait purgé une peine de trois ans de prison ferme pour kidnapping d’une mineure et viol, a nié les charges retenues contre lui. Il a été traduit devant la chambre criminelle près la Cour d’appel d’El Jadida. Entre-temps, l’adolescente a tenté se suicider en avalant un insecticide. Elle a été sauvée à l’hôpital Mohammed V à El Jadida.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *