Arrêté pour cambriolage, il s’avère qu’il est incestueux

Arrêté pour cambriolage, il s’avère qu’il est incestueux

Plusieurs cambriolages de locaux commerciaux situés dans les communes rurales Timizguida Ouftas, Ida Ou Guelloul, Tamanar et Smimou, de la région d’Essaouira et aux communes rurales Tamri et Imsouane, de la région de la préfecture d’Agadir Ida Outanane, ont été effectués par des malfaiteurs qui arrivaient à disparaître sans laisser de trace sur les scènes de crime.

Cela n’a pas pour autant découragé les policiers et les gendarmes qui y veillaient sur la sécurité. Loin de classer le dossier, ils ont déployé tous leurs efforts pour tirer cette affaire des multiples cambriolages au clair. Effectivement, les investigations ont permis aux enquêteurs de la gendarmerie royale de Tamanar de pointer du doigt un jeune repris de justice, âgé de quarante-deux ans, et l’arrêter en pleine rue, dans la commune Ida Ou Guelloul.

Soumis aux interrogatoires, il a avoué être l’un des deux malfaiteurs qui ont effectué une douzaine de cambriolages de locaux commerciaux situés dans les différentes communes de la région d’Agadir et d’Essaouira. Pas moins de quelques heures plus tard, les enquêteurs de la gendarmerie royale ont mis la main sur le second malfrat, un jeune de trente-sept ans, demeurant dans la commune rurale Timizguida Ouftas, qui à son tour a avoué être le complice du premier malfaiteur.

Avant d’être traduit devant le parquet général près la Cour d’appel de Safi, ce dernier a donné ses instructions aux enquêteurs d’effectuer une perquisition dans les domiciles des deux malfaiteurs. En effet, la perquisition dans la demeure du malfrat demeurant à Timizguida Ouftas n’a pas donné de résultat. Mais en effectuant la perquisition dans celle du jeune qui demeure à Ida Ou Guelloul, qui partage une seule chambre avec sa sœur, ils ont remarqué qu’il n’y a pas deux lits, mais un seul.

Un comportement qui a mis la puce à l’oreille des enquêteurs qui se sont demandé s’il n’y avait pas une relation incestueuse entre le frère et sa sœur. Question qu’ils n’ont pas manqué de lui poser. «Non», a-t-il répondu catégoriquement. Mais sa sœur a affirmé qu’ils couchaient tous les deux comme des époux tout en précisant qu’il l’a dépucelée depuis plus d’une année. Mise entre les mains d’un médecin légiste qui l’a examinée, il a attesté qu’elle n’était plus vierge depuis un bout de temps et qu’elle était habituée à faire l’amour. Une réalité qui a poussé le frère à se mettre à table. Ce dernier a été traduit, au cours de la semaine dernière, devant la Cour d’appel de Safi, poursuivi pour constitution d’une association de malfaiteurs, cambriolage et inceste, en compagnie de son complice.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *