Au nom du mariage, il cambriolait les appartements de ses victimes

Au nom du mariage, il cambriolait les appartements de ses victimes

Tiré à quatre épingles, Hassan arrive à séduire une jeune femme, divorcée et mère d’un petit enfant demeurant à Hay Hassani, à Casablanca. Bien qu’elle ait échoué dans sa première expérience de mariage, elle rêve d’avoir une seconde chance. Pourquoi pas ? Un café était nécessaire pour qu’ils discutent ensemble et mettent les points sur les «i».

Âgé de quarante-six ans et célibataire, il lui explique qu’il veut fonder un foyer. Fatiha répond tout de suite qu’elle est prête pour une seconde expérience. Leur relation commence à se développer jusqu’à ce qu’elle devienne très intime. Les deux tourtereaux  couchent ensemble en l’absence du petit enfant qui séjourne de temps en temps chez sa grand-mère. Mais, la future épouse va être désagréablement surprise. Son appartement a été cambriolé lors de son absence. Elle recourt à la police relevant du district de Hay Hassani. Les investigations policières vont conduire à une surprise frappante. L’auteur du cambriolage n’est autre que ce quadragénaire censé devenir son époux dans quelque temps, aidé par un complice. Elle découvre également qu’elle n’était pas la première ni la seule victime, mais la énième.

En effet, le quadragénaire choisissait ses victimes parmi les femmes divorcées ayant un appartement bien meublé et disposant d’une petite fortune soit en argent ou en bijoux. Une fois la victime ciblée, il la séduit et lui exprime son amour et son rêve de l’épouser. Il entame une relation soi-disant sérieuse. A un moment, il lui dérobait, à son insu, la clé de l’appartement qu’il remettait à son ami, un complice, pour confectionner un double et le garder en attendant de recevoir le feu vert. Dès que la victime s’absente pour une nuit ou deux, le duo passe à l’action. Tous les deux cambriolent l’appartement avant de disparaître. L’auteur principal a été arrêté et a donné toute une liste de ses victimes qui n’ont pas osé porter plainte. Son complice a été également épinglé. Tous les deux ont été traduits devant la justice.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *