Casablanca : 10 ans de réclusion criminelle pour avoir tué l’amant de son ex

Casablanca : 10 ans de réclusion criminelle  pour avoir tué l’amant de son ex

Nous sommes à la chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca. Au box des accusé se tient un jeune homme de vingt-huit ans, repris de justice qui a purgé trois peines d’emprisonnement pour vol simple.

Mais, cette fois, il risque gros. En effet, il est poursuivi pour homicide volontaire ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner.

«Je ne voulais pas le tuer», a-t-il lancé à la Cour quand le président de celle-ci lui a expliqué qu’il est accusé de meurtre tout en l’interrogeant sur le mobile de son crime.

Le mis en cause était en train de s’enivrer en compagnie de la victime quand le premier a commencé à reprocher au second le fait d’avoir entretenu une relation avec son ex. C’est du moins l’histoire qui a été consignée dans le procès-verbal. «C’était donc par vengeance que tu l’as tué ?», s’est  adressé le président au mis en cause. «Non, non», s’est empressé de répondre celui-ci. «Je voulais juste le corriger pour qu’il abandonne une fois pour toutes mon ex», a-t-il insisté. Dans le procès-verbal, on apprend que la victime, un jeune homme de vingt-deux ans, lui a dit qu’il allait lui téléphoner pour les rejoindre et coucher avec elle devant ses yeux. Hors de lui, le mis en cause a dégainé un couteau et a asséné un seul coup à son rival qui est tombé aussitôt par terre gisant dans une mare de sang. La victime a été évacuée vers le service des urgences de l’hôpital Ibn Rochd, à Casablanca. Le lendemain il a succombé à ses blessures. Le mis en cause a été arrêté et a avoué son crime de coups et blessures ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner. Son avocat de la défense a réclamé de le faire bénéficier des circonstances atténuantes contrairement au représentant du ministère public qui a requis la peine maximale.

La Cour qui a jugé le mis en cause coupable l’a condamné à dix ans de réclusion criminelle.    

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *