Casablanca : Quatre balles pour arrêter un repris de justice

Casablanca : Quatre balles pour arrêter un repris de justice

Un policier de la brigade mobile des motards relevant du district de police de Hay Hassani à Casablanca a été contraint, dimanche matin, de faire usage de son arme de service pour arrêter un repris de justice qui exposait, à un danger sérieux et imminent, la vie de citoyens et d’éléments de la sûreté à l’aide d’une arme blanche.

Un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) indique que, selon les premiers éléments de l’enquête, le mis en cause (23 ans), qui était sous l’emprise de la drogue, a opposé une résistance farouche contre les éléments d’une patrouille de motards, après avoir été appréhendé, en compagnie d’un complice, en flagrant délit de tentative de vol à l’encontre d’un citoyen sous la menace d’arme blanche, ce qui a contraint le policier à tirer trois balles de sommation avec son arme de service, avant de tirer une quatrième balle blessant le présumé à la jambe.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *