Deux personnes âgées se donnent la mort par pendaison

Deux personnes âgées se donnent la mort par pendaison

Dimanche dernier, un quinquagénaire, célibataire, s’est donné la mort chez lui au douar Aït Boueh, à Chtouka Aït Baha. Le désespéré, journalier dans les champs agricoles, âgé de cinquante-deux ans, a été retrouvé, corps sans âme, pendu avec une corde en plastique accrochée au plafond de sa chambre. Alertés, les éléments de la Gendarmerie royale de Belfaâ se sont dépêchés sur les lieux pour effectuer le constat d’usage avant d’évacuer le cadavre à bord d’un fourgon mortuaire, vers l’hôpital médicolégal, pour être autopsié. Par ailleurs, jeudi dernier, vers 17h15, à Marrakech, au quartier Ârsat El Mallak, un sexagénaire a été retrouvé également pendu chez lui. C’est une voisine du défunt, qui habite au premier étage, qui a alerté les éléments du troisième arrondissement de police de la ville ocre, après avoir senti une odeur nauséabonde, provenant de chez son voisin occupant le rez-de-chaussée. Il semble qu’il a commis son acte depuis plus de trois jours. Les limiers de la police ont constaté que le sexagénaire s’est donné la mort par pendaison  en accrochant une corde en plastique à une barre de la fenêtre en fer.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *