Deux soeurs victimes d’un viol collectif sur la plage

Deux soeurs victimes d’un viol collectif sur la plage

Ils sont deux jeunes hommes, récemment mariés à deux sœurs et habitent le même immeuble situé au quartier Al Azhar, Sidi Bernoussi, à Casablanca. Ils sont âgés respectivement de vingt-cinq et vingt-quatre ans. Leurs femmes sont à leurs vingt et unième et dix-neuvième printemps. Deux couples encore au début du chemin de leur vie conjugale, encore pleins de vie, d’énergie, de rêves et d’amour. À chaque fois qu’ils ont un peu de temps libre, ils essaient de passer ensemble de bons moments. Le soir de ce mercredi 11 janvier, ils décident d’aller faire un tour à la plage. Aïn Diab? Non, elle est un peu loin de chez eux. Ils choisissent d’aller à la plage Es Saâda, au quartier Aïn Sebaâ, pour vivre un petit bonheur à quatre. Les deux couples arrivent à la plage. Ce n’est pas encore le moment du crépuscule, que tout couple d’amoureux rêve de voir l’un dans les bras de l’autre. La main dans la main, chacun des deux couples traîne ses pas sans se soucier de l’autre. Ce sont des moments inoubliables pour un couple. Malheureusement, ils vont vivre, plus tard, les pires moments de leur vie. Les deux couples décident de se tenir dans un coin, proche de quelques rochers. Ils rigolent, plaisantent, causent… Soudain, un très fort coup de bâton atteint l’un des deux jeunes hommes. Puis, ce sont d’autres coups qui pleuvent sur leurs têtes. L’un des deux jeunes hommes prend la fuite. L’autre et les deux épouses sont restés entre les mains des voyous, qui sont au nombre de quatre. Sous les yeux du mari de l’une des deux sœurs, les voyous les violent à tour de rôle avant de les libérer. Alertés, les éléments de la PJ du district d’Anassi se mobilisent. L’un des malfrats qui était sous l’effet de la drogue est arrêté. Il s’agit de Khaled, 28 ans, en liberté provisoire pour son implication dans une autre affaire de viol. Celui-ci dévoile les noms de ses trois complices aux enquêteurs. Il s’agit de Hicham, 23 ans, Soufiane, 24 ans et Adnan, 24 ans, tous arrêtés le lendemain, jeudi, dans un café d’Aïn Sebaâ donnant sur la plage. Avouant leur crime, ils précisent qu’ils étaient tous sous l’effet de la drogue quand ils ont attaqué les deux couples.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *