D’un coup de bâton, il tue son ami et écope de 6 ans de réclusion criminelle

D’un coup de bâton, il tue son ami et écope de 6 ans de réclusion criminelle

Ahmed continue à se disculper devant la Cour, même quand deux témoins affirment avoir assisté à la scène lorsqu’il a frappé son ami.

Nous sommes à la chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca. Ahmed, âgé de vingt-deux ans, se tient au box des accusés situé à la salle d’audience. Poursuivi pour coups et blessures ayant entraîné la mort sans l’attention de la donner, il clame son innocence. «Je ne l’ai pas tué, M. le président, je l’ai juste effleuré par un bâton», affirme Ahmed devant le président de la Cour qui lui explique que le coup a causé au défunt une hémorragie cérébrale interne. Ahmed reste bouche bée, incapable de piper mot. Le président de la Cour ajoute qu’il doit expliquer le mobile.

Ahmed, employé de son état, précise que lui et son voisin étaient sous l’effet de l’alcool quand ils ont commencé à parler de leurs relations amoureuses avec les filles. C’est le moment où son ami, Abdelhadi, âgé de vingt-huit ans, lui a reproché d’avoir entretenu une relation avec son ex-copine. Au fil des reproches, Ahmed saisit un bâton et lui assène un coup au niveau du crâne. Abdelhadi s’affale par terre. Les éléments de la protection civile ont été alertés pour se dépêcher sur les lieux et évacuer la victime vers l’hôpital où il va décéder. Le rapport de l’autopsie souligne que la mort est survenue suite à une hémorragie cérébrale interne. Cependant, Ahmed continue à se disculper devant la Cour, même quand deux témoins affirment avoir assisté à la scène lorsqu’il a frappé son ami. Ahmed leur confirme l’avoir frappé, mais il rejette l’accusation d’avoir voulu le tuer.

Verdict : Jugé coupable pour coups et blessures ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner, Ahmed a été condamné à six ans de réclusion criminelle, après avoir bénéficié des circonstances atténuantes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *