Elle trompait son mari avec le fils de celui-ci

Elle trompait son mari  avec le fils de celui-ci

A ce propos, il a été condamné par la chambre criminelle, en première instance, à vingt ans de réclusion criminelle. En seconde instance, il a bénéficié de circonstances atténuantes et a vu sa peine réduite à onze ans. Enfin, il a recouvert sa liberté. De la prison Sidi Moussa, à El Jadida, il a emprunté le chemin vers la gare routière où il a payé un ticket d’autocar pour aller chez lui, au douar El Hrarza, commune rurale Beni Hilal, province de Sidi Bennour. Il devait rejoindre son épouse et son enfant, fruit d’un premier mariage.

Dès qu’il a mis les pieds en dehors de la prison, il ne pensait qu’à eux. Il attendait impatiemment de les rejoindre pour les prendre entre ses bras, les embrasser, partager le même plat, sourire, bavarder… Bref, ils lui ont cruellement manqué.

Effectivement, dès qu’il est arrivé chez lui, les membres de sa famille, ses proches et voisins, l’ont accueilli chaleureusement… sauf sa femme et son fils. Pour quelle raison ? Certes, il n’en avait la moindre idée, mais en partageant le même lit, il a eu comme un sentiment que sa femme ne voulait plus de lui. Même son fils d’un premier mariage a changé ses comportements envers lui. Que s’est-il donc passé pendant son absence ?

Il a commencé à chercher discrètement des explications auprès de ses proches. La réponse était comme un tremblement de terre : sa femme a entretenu une relation amoureuse avec son fils. Pis, selon les témoins, de cette relation est né un garçon qu’ils ont confié à une famille. Il n’en croyait pas ses oreilles, il n’a jamais imaginé que sa femme allait le tromper, encore moins avec son propre fils. Que devait-il faire? Se venger d’eux et retourner en prison ? Non. Il semble qu’il ait tiré les leçons de son incarcération. C’est pourquoi il a choisi de porter plainte auprès de la gendarmerie royale de Sidi Bennour. Une enquête a été diligentée. Sa femme et son fils ont été arrêtés.

«Certes, j’ai entretenu une relation amoureuse avec mon beau-fils, mais il n’y a pas eu d’enfant issu de cette relation», a-t-elle assuré. Mais les voisins avaient bien remarqué son ventre gonflé. Un témoin a même assuré connaître la famille adoptive de l’enfant.
Accablée de questions et de témoignages, l’épouse a fini par cracher le morceau.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *