Il a 42 ans et il abuse sexuellement d’une fille de 9 ans

Il a 42 ans et il abuse sexuellement d’une fille de 9 ans

Au box des accusés, Mohamed, âgé de quarante-deux ans, se tient la tête baissée. Comme s’il avait honte d’être poursuivi pour détournement d’une mineure et attentat à la pudeur sur une mineure de moins de quinze ans.

Bref, il a abusé sexuellement d’une fille de neuf ans, selon les accusations soulignées dans le procès-verbal dressé par la police judiciaire relevant du district de Casa-Anfa. Il se contente à chaque fois d’un hochement de la tête pour répondre aux questions du président de la Cour relevant de la chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca. Mais, le président le somme de s’exprimer par des mots et non par des signes comme un sourd-muet.

Père de deux enfants, âgés respectivement de seize et de douze ans, Mohamed est un employé qui gagne sa vie dignement. Un homme sans problème, tout le monde l’aime dans son quartier. C’est du moins ce dont un témoin à décharge vient d’attester à la Cour. Ce dernier affirme que Mohamed n’a jamais fait de mal à personne, mais il faut dire qu’un pédophile n’est jamais agressif. Mohamed nie tout au long du procès avoir abusé de la fille. Mais pourquoi cette dernière l’accuserait-elle ? Mohamed n’a pas de réponse convaincante. La fille qui a répondu à la convocation de la Cour vient de se tenir debout-, en compagnie de sa mère, pour présenter son témoignage.

«Je le rejoignais chez lui chaque fois que sa femme est absente», affirme-t-elle sur un ton innocent.

Selon la version de la fille, Mohamed l’a détournée, la première fois, en lui demandant de lui faire des courses prétextant que ses deux enfants étaient chez leur grand-mère. Quand elle est rentrée chez lui pour lui remettre la marchandise, il l’a prise par la main pour commencer à l’embrasser. Il l’a dévêtue ensuite pour commencer à lui faire des attouchements, puis de profiter sexuellement de son petit corps. Il lui a remis une pièce de dix dirhams. «Je suis allée chez lui à quatre reprises», insiste la fille. Mais voilà qu’une fois, sa mère découvre qu’elle sortait de chez Mohamed. La martelant de questions, la fille crache le morceau. Une plainte a été déposée contre ce père de famille.

Verdict : Jugé coupable pour détournement d’une mineure et attentat à la pudeur, il a été condamné à six ans de réclusion criminelle après avoir bénéficié des circonstances atténuantes.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *