Il croit que son beau-frère lui prépare un mauvais coup et il le tue

Il croit que son beau-frère lui prépare un mauvais coup et il le tue

Nous sommes à Imintanout, située sur l’axe Marrakech – Agadir. Au douar Aït Ouaârab, une relation amoureuse entre deux jeunes est née et s’est consolidée au fil du temps. Ce n’était ni la première relation d’amour ni la dernière entre un couple du douar. Seulement, celle-ci était très forte et plus sincère. Tout le douar en parlait. En fait, le couple ne rêvait que d’être sous le même toit, il souhaitait se marier le plus tôt possible. C’est pourquoi le jeune homme n’a pas hésité à demander à sa mère d’aller demander sa main. Elle devait agir rapidement. La jeune fille avait atteint l’âge du mariage. Et peut-être qu’un autre jeune du douar se présenterait chez elle pour la demander en mariage et que sa famille accepterait. La mère a répondu favorablement à son fils. En compagnie de son mari, elle s’est présentée chez la famille de la jeune fille et a demandé sa main pour son fils. En fait, la relation a été bénie par les parents des deux jeunes. Et c’était la grande joie. Quelques semaines plus tard, la nuit de noces a été célébrée et les deux jeunes mariés se sont retrouvés sur le même lit, entre les quatre murs de leur chambre à coucher. Un premier enfant et un deuxième sont nés et les malentendus ont éclaté. C’était comme s’ils n’étaient jamais des amoureux, comme si leur amour n’était qu’un mensonge. Au fil des jours, les problèmes s’intensifiaient entre le couple. Les malentendus, les rixes et les confrontations entre eux sont devenus le quotidien de leur relation. Et à chaque fois, la jeune épouse se réfugiait chez sa famille. Mais elle finissait par retourner à son foyer conjugal après l’intervention des membres de la famille de bonne foi. Seulement, il semble que la jeune épouse n’a plus envie de vivre sous le même toit avec son mari. Et celui-ci n’a pas envie de mettre fin à cette relation conjugale. En conséquence, la jeune épouse a recouru à la justice pour réclamer sa répudiation. Et le jeune époux y a recouru pour qu’elle retourne au foyer conjugal. Depuis, ils ne se rencontraient que devant les magistrats du tribunal à Imintanout. Et pourtant, quelques membres de leurs familles n’ont pas perdu espoir. Ils croyaient qu’ils pouvaient arriver à les convaincre d’oublier tous leurs malentendus pour renouer avec l’entente et l’harmonie. Ils se sont présentés devant la jeune épouse et ses parents. Ceux-ci ont répondu favorablement à leur intervention. C’est pourquoi, ils sont allés chez le jeune mari pour lui demander d’aller chercher son épouse chez sa belle-famille. Certes, il n’a manifesté aucune abstention. Mais, il semble qu’il n’a plus confiance en sa belle-famille. Avant d’aller chez elle, plusieurs hypothèses ont hanté son esprit. Il a même imaginé la pire des situations. Partir ou ne pas partir chercher sa femme ? La réponse était favorable. Malheureusement, il a décidé de se préparer au pire. Comment ? Il s’est armé d’un couteau. Le vendredi 4 février, dans l’après-midi, le jeune époux a pris le chemin à destination de la maison de sa belle-famille. Il devait ramener sa femme. Seulement, les mauvaises idées l’obligeaient à prendre ses précautions. Quand il s’est approché de la demeure de sa belle-famille, il a remarqué son beau-frère qui l’attendait en compagnie d’une autre personne qu’il n’a jamais vue. Tous les deux se sont avancés quand ils l’ont vu. Malheureusement, le jeune mari a cru qu’ils allaient l’agresser. Et une fois,   face-à-face, le jeune mari n’a pas tardé à lui asséner un coup mortel.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *