Il promettait à ses victimes de les enrôler dans la police

Il promettait à ses victimes de les enrôler dans la police

La chambre correctionnelle près le tribunal de première instance de Taza a condamné un escroc à trois ans de prison ferme assortie d’une amende de mille dirhams. Le mis en cause qui se faisait passer pour un commissaire de police à la préfecture de police à Rabat promettait à ses victimes de les intégrer dans les rangs de la police. Selon une source policière, le mis en cause a fait l’objet d’une vingtaine de plaintes déposées par ses victimes qui lui avaient versé des sommes d’argent allant de quinze à quarante mille dirhams. Le mis en cause, selon la même source policière, a empoché l’argent et a pris l’avion à destination de la Turquie où il a passé une dizaine de jours. Mais, les éléments de la brigade financière et économique de la PJ de Taza l’attendaient à son retour. Le mis en cause a nié devant le tribunal les charges retenues contre lui. Il a même affirmé devant le tribunal n’avoir jamais rencontré les plaignants. Selon la même source policière, une femme qui purge actuellement une peine d’emprisonnement d’un an de prison ferme l’aidait en cherchant des victimes et ce contre une commission.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *