Il tente de la tuer parce qu elle demande le divorce

Il tente de la tuer parce qu elle demande le divorce

Elle est son aînée de sept ans. Aucun d’entre eux n’a pris en considération, au début de leur relation amoureuse qui a duré quatre ans, cet écart d’âge.

Chacun d’eux croyait que cette différence ne ferait pas le poids face à leur amour. Ce gardien de voitures de Tétouan qui ne dispose pas d’assez d’argent pour fonder un foyer, croise un jour le chemin d’une femme, vivant dans le quartier où il travaille, qui lui fait une proposition alléchante… Elle lui demande de l’épouser, en contrepartie de quoi elle l’accueillera chez elle et l’aidera à subvenir à ses besoins.

A trente ans, notre gardien de voitures n’a rien à perdre et a sans trop d’hésitation accepté cette offre. La nuit des noces est célébrée et leur vie en commun commence sous le même toit. Leur premier enfant, une fille, voit le jour un an plus tard, suivie au bout de deux ans par la naissance d’un garçon.  On aurait pu croire que ces deux enfants feraient le bonheur de leurs parents et empliraient ce foyer de joie, mais ce ne fut pas le cas…

Entre les deux conjoints, les malentendus se multiplient et les disputes se font plus fréquentes. L’ambiance est à ce point insupportable dans le couple que la femme en vient à chasser son époux du domicile conjugal en lui interdisant d’y remettre les pieds. Sans perdre plus de temps, elle demande le divorce pour raison de discorde (Chiqaq). De son côté, son mari tente par tous les moyens de se faire pardonner et d’obtenir une dernière chance, mais rien n’y fait.
Sa décision est ferme, elle n’a pas l’intention d’interrompre la procédure de divorce.

Nous sommes le lundi 30 septembre. Les deux époux doivent se rendre au tribunal qui doit statuer sur leur divorce. Le matin de ce même jour, le gardien de voiture croise sa femme en pleine rue, et lui demande une dernière fois de ne pas le quitter. Toujours en vain. Hors de lui, il s’empare d’un couteau qu’il dissimulait sous ses vêtements et en assène quatre coups à la poitrine et au dos de sa femme, sous les yeux horrifiés de sa belle-mère, qui crie au secours. Dans un état très grave, l’épouse est évacuée vers le service des Urgences de l’hôpital Saniat Rmal. Elle est encore en réanimation. L’époux, quant à lui, a été arrêté.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *