Il tue sa femme et tente de se suicider

Il tue sa femme et tente de se suicider

Sans hésitation, il avoue ce jeudi 18 février devant les trois magistrats de la chambre criminelle près la Cour d’appel d’El Jadida avoir tué sa femme. Certes, il regrette son geste irresponsable qui a coûté la vie à son épouse, âgée de vingt-neuf ans.

La salle d’audience est archicomble. Y assistent non seulement les familles du mis en cause et de sa victime, mais également leurs voisins, leurs proches et leurs amis. En fait, personne n’a imaginé qu’un jour la relation entre ce couple se terminerait dans le sang.
«Oui, j’ai tenté de me suicider en me coupant un testicule», déclare ce père de famille, âgé de quarante-et-un ans.

Il semble qu’il n’arrive pas à croire qu’il avait perdu tout contrôle de ses nerfs au point qu’il a tué sa femme et a tenté de se suicider.
C’était le soir du jeudi 24 septembre 2015, le jour de la fête du sacrifice, quand il a commis son crime, chez sa belle-famille demeurant au douar El Outa, commune rurale Laghdira, à Bir Jdid, province d’El Jadida.

Ils venaient de rentrer dans leur chambre, quand la famille de la défunte a commencé à entendre des échanges d’invectives à haute voix. Ils hésitaient, au départ, à intervenir croyant qu’il s’agissait d’une banale scène de ménage. Mais à un moment donné, ils ont entendu un cri strident qui s’est étouffé ensuite. Les membres de la famille ont alors poussé la porte de la chambre pour savoir ce qui se passait entre le couple. Mais le spectacle qui se présentait à eux les a laissés cloués sur place : le corps de la défunte, gisait dans une mare de sang, criblé de coups de couteau et son mari étendu par terre, son testicule droit coupé.

Alertés, les gendarmes et les éléments de la protection civile se sont rendus sur la scène du crime. L’épouse avait déjà rendu l’âme, alors que l’époux a été conduit rapidement vers le service des Urgences de l’hôpital d’El Jadida, puis à Casablanca. Les médecins sont arrivés à le sauver.
Mais pour quel mobile a-t-il commis ce crime et tenté de se donner la mort ? Sans avoir de preuve tangible, il a affirmé devant la Cour que sa femme le trompait.

Jugé coupable, la Cour l’a condamné à trente ans de réclusion criminelle.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *