Ils arnaquent des agences de location de voiture

Nous sommes à Marrakech. Sanae traversait l’un des boulevards quand elle fut surprise par un voyou qui lui a arraché son sac à main. Effrayée, elle est restée clouée à sa place tout en suivant de ses regards le vélomoteur à bord duquel se trouvait le voyou. Son sac à main ne contenait pas uniquement de l’argent et des papiers, mais aussi des documents de son mari ainsi que son chéquier tiré d’une agence bancaire de Guéliz. En compagnie de son mari, elle s’est rendue au service de la police judiciaire préfectorale pour déposer plainte. Quatre de ses chèques ont été remis à un hypermarché et à quelques agences de location de voiture. Ces derniers ont également porté plainte pour avoir été victimes d’une arnaque.
Une enquête a été diligentée et s’est soldée par l’arrestation d’un premier mis en cause. Ce dernier leur a révélé l’identité des cinq autres. Il s’agit bel et bien d’une bande de malfaiteurs. Comment s’est-elle constituée ? C’est dans une boîte de nuit du quartier Guéliz que quelques membres de la bande se sont rencontrés pour la première fois. D’abord, c’est Abdeljalil qui a pris l’initiative d’engager une conversation avec les deux amis, Mohamed et Al Bidaoui. Au cours de la conversation, il leur a révélé qu’il disposait d’un chéquier et d’un permis de conduire. Il leur a proposé de constituer une bande de malfaiteurs. Les deux amis ont répondu favorablement à la proposition. Aussitôt, Abdeljalil a changé la photo d’identité qui était sur le permis de conduire qui appartenait à un certain Abderrahim par celle d’Al Bidaoui. Ils ont voyagé, le lendemain, à Ouarzazate. Là, Al Bidaoui s’est présenté à une agence de location de voiture pour louer un 4×4 pour deux jours contre une somme de 2.600 DH. Al Bidaoui a remis le permis de conduire falsifié à l’employée et le chèque comportant la somme d’argent.
Après avoir noté les informations nécessaires, elle lui a remis la carte grise et les clés de la voiture. Le même jour, ils ont recouru à une autre agence de location de voiture pour louer une Renault Clio contre une somme de 800 DH pour deux jours. Les deux véhicules ont été conduits à la ville ocre pour être revendus contre des sommes dérisoires. Le 4×4 a été revendu à 16.000 DH et la Clio à 15.000 DH. Ils ont aussi arnaqué d’autres agences de location de voiture qui leur avaient loué une Peugeot 206 et une Clio qu’ils avaient revendues à un prix ne dépassant pas les 15.000 DH. Tous les six ont été traduits, la semaine dernière, devant la Cour d’appel de Marrakech.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *