Khouribga : Arrestation d’un faussaire notoire

Khouribga : Arrestation d’un faussaire notoire

Fausses cartes grises de voitures et de motos, fausses cartes de séjours en Italie, faux visas et plusieurs autres faux documents officiels étaient disponibles à Khouribga. Qui les cherchait peut les trouvait facilement contre des sommes d’argent allant de deux à cinq mille dirhams. C’est du moins l’information que les éléments de la Police judiciaire de cette ville phosphatière ont eu depuis quelques mois auprès de leurs informateurs. Mais, contrairement aux clients de ce (ou ces) faussaire(s) qui le trouvent facilement, ni la police ni les informateurs ne sont arrivés à l’identifier et à le localiser. Les limiers de la Police judiciaire qui ont déjà diligenté une enquête pour tirer l’affaire au clair, en concertation avec leurs informateurs, n’ont pas baissé les bras. Ils ont continué à le rechercher partout dans les quatre coins de la ville, en vain. Mais, en fin de compte, ils sont arrivés à découvrir que, concernant l’auteur de ces falsifications, il s’agit d’une seule personne, qu’ils ont pu identifier puisqu’elle fait partie du lot des repris de justice; ils ont même pu localiser les lieux qu’il fréquentait.
C’était le vendredi 6 avril, les enquêteurs de la PJ de Khouribga sont informés que le concerné se trouvait dans un café de la ville. Il était seul, selon les informations recueillies par les policiers, il était apparemment en attente d’un complice ou un client. Rapidement, les enquêteurs ont rallié la zone et se sont placés un peu plus loin du café. quelques uns se sont placés à l’entrée du café, pour bloquer toutes les issues qui pourraient lui permettre de prendre la fuite. Ensuite ils ont procédé à son arrestation.
Une fouille corporelle a permis aux enquêteurs de trouver deux fausses cartes grises concernant deux motos. Ils l’ont conduit vers le fourgon pour l’amener ensuite au commissariat et le soumettre aux interrogatoires. En fait, il a avoué être un faussaire professionnel qui a purgé, pour le même motif, plusieurs peines d’emprisonnement. Il a précisé qu’il falsifiait toute sorte de documents contre des sommes d’argent. Il a ajouté aux enquêteurs qu’il a engagé plusieurs complices qui lui recrutaient des clients dans tout le pays. Chez lui, les enquêteurs ont saisi quarante fausses cartes grises concernant des motos et voitures. Ils ont également saisi plusieurs faux cachets. Il a été traduit, le dimanche 8 du mois courant, devant la Chambre criminelle près la Cour d’appel de Khouribga. Ses complices sont activement recherchés.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *