la peine capitale pour avoir tué son mari

la peine capitale pour avoir tué son mari

Son crime barbare dépasse toute imagination. Selon l’acte d’accusation, elle est poursuivie pour homicide volontaire avec préméditation et guet-apens sur la personne de son mari en mettant le feu à son corps. En effet, il y a de cela quatre ans et demi, cette femme a commis son crime qui a choqué les habitants de Sidi Bennour.

C’était le samedi 20 février 2010 vers 23 heures quand les habitants du quartier El Fath, à Sidi Bennour, ont entendu une explosion provenant du domicile de l’un de leurs voisins. Un incendie a eu lieu suite à une explosion d’une bonbonne de gaz. C’est du moins ce que tout le monde a cru.

Les éléments de la protection civile se sont dépêchés sur les lieux.  Ils ont éteint le feu. Bilan: un mort calciné, le père de la famille, âgé de soixante-huit ans. Une enquête a été diligentée par les limiers de la PJ de Sidi Bennour en commençant par l’interrogatoire de son épouse. Cette dernière leur a expliqué que le défunt est arrivé chez lui alors qu’il était dans un état d’ivresse avancé. Ayant l’intention de préparer un verre de café, il a pris la bonbonne de gaz dans sa chambre. Seulement, comme il était ivre, il a perdu  l’équilibre et est tombé par terre.

La bonbonne de gaz qui était allumée s’est renversée et le feu s’est propagé dans la chambre. Enfin, la bonbonne de gaz a explosé. Cette version des faits n’a pas convaincu les enquêteurs. Au fil des questions, l’épouse a craché le morceau pour relater toute la vérité. Suite aux comportements du mari  qu’elle ne supportait plus, a-t-elle avoué aux enquêteurs, elle a décidé de le tuer.

En effet, elle a acheté de l’essence qu’elle a gardée chez elle en attendant que son mari rentre à la maison dans un état d’ivresse. Quand il est entré dans sa chambre, elle l’a aspergé d’essence, y a mis le feu et a fermé la porte. L’épouse a affirmé que son mari la violentait au point qu’elle a portée à trois reprises des plaintes contre lui. Mais en vain. Et elle a décidé de se venger de cette façon.  

Verdict : La peine capitale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *