Marrakech : un MRE tue sa femme dans un hôtel

Nous sommes le lundi 28 décembre. Les éléments de la police judiciaire de la ville ocre, Marrakech, sont arrivés à l’hôtel Oulmes, situé au n° 71 rue Sidi Boulaoukate, pas loin de la place El Fna. À la réception de cet hôtel de trois étoiles, personne ne savait ce qui a poussé les policiers de s’y dépêcher à ce moment-là. Les flics étaient sur leurs nerfs. «C’est la famille qui nous a avisé… », a affirmé à ALM une source policière proche de l’enquête. En donnant les noms du couple, Nezha et Abdelaziz, à l’employé chargé de la réception, les policiers ont été informés du numéro de la chambre qu’il occupe. Ils n’avaient pas de temps à perdre. Ils se sont directement dirigés vers la chambre. Pourquoi ces limiers ont-ils débarqué à l’hôtel ? C’était un appel téléphonique qui a été reçu par la police. Un appel qui a bouleversé le policier chargé de communication. Son interlocutrice lui a affirmé qu’un jeune homme aurait tué sa femme à l’hôtel Oulmes. Un canular? Non. «Je suis la sœur de la victime», a répondu l’interlocutrice avec une voix entrecoupée. L’interlocutrice lui a annoncé que son beau-fils l’avait avisée que sa sœur a été tuée dans une chambre de l’hôtel Oulmes. Après quoi, il a téléphoné à sa belle-mère pour lui affirmer avoir tué sa fille et avoir quitté le Maroc à destination de l’Espagne via l’aéroport international Ménara, à Marrakech. En fait, la famille savait que la relation conjugale entre Nezha, 40 ans, mère de deux enfants, fruits d’un premier mariage et Abdelaziz, 37 ans, ressortissant marocain en Espagne, se dégradait depuis plusieurs mois. Ceci étant, Nezha qui demeurait avec ses deux enfants au quartier Nahda, dans la région de M’hamed, a réclamé à maintes reprises sa répudiation. Selon une source policière, les deux époux se sont rencontrés, durant la journée du samedi 26 décembre, chez les parents de Nezha avec l’intention d’aboutir à une réconciliation. Mais en vain. Le dimanche 27 décembre, vers 21 h, il lui a téléphoné et l’a sollicitée de le rejoindre à l’hôtel Oulmes. Personne ne sait jusqu’à maintenant ce qui est arrivé entre le couple avant de passer au drame. Ce qui est certain pour l’employé chargé de la réception est qu’Abdelaziz a quitté l’hôtel lundi vers 2 h du matin. Ce qui est également sûr est qu’il a quitté le Maroc. Et à l’intérieur de la chambre, la police a découvert Nezha criblée de coups à l’aide d’un objet tranchant.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *