Pakistan : Victime d’un viol collectif, une Pakistanaise conteste une décision de justice

Mukhtar Mai, actuellement âgée de 40 ans, a subi en 2002 un viol collectif sur ordre du conseil tribal de Meerwala, un village de la province du Pendjab, à 120 kilomètres au sud-ouest de la ville de Multan, dans le centre du Pakistan. Ce viol était censé punir des relations illicites que le frère de Mukhtar Mai, alors âgé de 12 ans, était accusé d’avoir eues avec une femme d’un clan rival, une allégation jamais prouvée. «J’ai décidé, après avoir consulté mes amis et ma famille, de présenter une demande de révision à la Cour suprême», a déclaré à l’AFP Mukhtar Mai à son domicile de Meerwala. La Cour suprême du Pakistan a rejeté le 21 avril les appels que Mukhtar Mai avait déposés contre l’acquittement et la libération de cinq des hommes condamnés pour l’avoir violée. Initialement, un tribunal local avait condamné six hommes à mort pour ce viol. Mais en mars 2005, la Haute Cour de Lahore, capitale du Pendjab, avait acquitté cinq des hommes et avait commué la peine du principal accusé à la prison à perpétuité. Le 21 avril, la Cour suprême du Pakistan a rejeté les appels déposés contre cette décision. Elle a ordonné la libération des cinq hommes qui étaient provisoirement détenus et a décidé que le principal accusé soit libéré après avoir purgé la peine infligée par la Haute Cour de Lahore. Au Pakistan, les détenus condamnés à la prison à perpétuité voient généralement leur peine réduite à une dizaine d’années de détention. Selon la fondation Aurat, qui travaille pour la défense des femmes au Pakistan, en 2010, près d’un millier d’entre elles ont été violées, plus de 2.000 enlevées et près de 1.500 victimes de meurtres dans le pays.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *