Pendant 11 ans, il partageait le lit avec sa soeur

Nous sommes au Douar Sbaï, région de Beni Mghite, commune rurale Beni Yakhlef, à Mohammédia. Mohamed est né dans cette localité, il y a vingt-quatre ans. Ce jeune homme jouissait d’une bonne réputation. Ses voisins au douar attestent qu’il était un enfant calme, tranquille et sans problèmes. Mais, personne ne pouvait imaginer que ce jeune homme, qui ne ratait pas sa prière et qui rencontrait de temps en temps ses voisins à la mosquée du douar, pouvait aller plus loin jusqu’à commettre un péché. Coucher avec sa sœur ? Le premier contact remonte à onze ans alors que Mohamed n’était âgé que de 13 ans. Il ne se rappelle pas comment la scène s’est déroulée pour la première fois. Il ne se souvient que d’une seule chose: sa sœur qui n’avait que six ans lui a cédé sans savoir ce qu’il lui faisait. Certes, il s’est contenté du frottement. Et rien d’autre. Loin des yeux des parents, de la famille, des voisins, la relation entre le frère et sa sœur est devenue routinière. Au fil des mois, ils n’ont jamais pensé rompre cette relation. Neuf ans plus tard, la jeune fille n’était plus vierge et elle est tombée enceinte. Que devaient-ils faire ? La jeune fille a accusé un jeune homme, issu de la ville de Safi, qui venait de s’installer chez un membre de sa famille, d’avoir couché avec elle après avoir entretenu tous les deux une relation amoureuse. Une plainte a été déposée par la famille de la jeune fille. Craignant d’être incarcéré, le jeune homme a décidé de l’épouser. Et l’affaire a été classée sans poursuite. Mais, ce mariage n’est resté que sur papier. Puisque le jeune homme l’a abandonnée après avoir contracté l’acte de mariage. Il n’a même pas assisté à la naissance de la petite fille dont il n’était pas le père. Elle était pleine de joie de retrouver de nouveau son frère qui n’était autre que le père de sa fille. La seule personne avec qui elle adorait partager le même lit et qui la désirait corps et âme. Plus d’une année plus tard, elle est tombée de nouveau enceinte. Avec qui ? C’est la question que lui avaient posée sa mère et sa sœur. Elles savaient que son mari, qui ne l’avait pas encore répudiée, n’avait jamais partagé avec elle le même lit. Accusera-t-elle une fois de plus un autre jeune du douar ? Cette fois-ci , elles ne la croyaient pas. La solution ? Elle a craché le morceau. La gendarmerie royale de Beni Yakhlef a été alertée. Le frère et la sœur ont été arrêtés et traduits devant la Cour d’appel de Casablanca. Le jeune homme, qu’elle avait accusé, a entamé la procédure de divorce après avoir été avisé par les gendarmes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *