Salé: Des peines confirmées dans une affaire d’escroquerie

Salé: Des peines confirmées dans une affaire d’escroquerie

La chambre correctionnelle 2e degré chargée des crimes financiers près la Cour d’appel à Salé a confirmé lundi en appel les peines de prison, de 1 à 5 ans, prononcées à l’encontre de trois individus poursuivis dans une affaire d’escroquerie sur deux biens immobiliers appartenant au domaine public.
La Cour a ainsi condamné à 5 ans d’emprisonnement ferme, assortis d’une amende de 5.000 DH, le principal accusé Anas Skalli, qui s’est vu également interdire d’élire domicile dans la zone de compétence territoriale de cette juridiction, pour une durée de 10 ans. Mohamed Allali a écopé d’une peine de prison similaire avec une amende de 5000 DH. Le verdict d’un an de prison assorti d’une amende équivalente a de même été confirmé à l’encontre de Younes Lahlou. La Cour a ramené de quatre à trois ans la peine de prison prononcée contre Ahmed Mardi, avec maintien de l’amende de 5.000 DH. Elle a également allégé la peine de prison à l’encontre du notaire Adil Boulouiz, condamné à deux ans et demi au lieu de trois ans de prison en premier ressort, avec le maintien de l’amende de 5.000 DH. L’accusé Saâd El Harichi (notaire) a vu sa peine réduite de trois à deux ans de prison ferme, avec une amende de 5.000 DH.
La Cour a aussi condamné les accusés Najib Guessous, Fouad Habi et Omar Hattou Rouhou à un an de prison avec sursis et à une amende équivalente chacun et a acquitté les mis en cause Khadija Takki et Mohamed El Borji.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *