Séquestrée et obligée de se prostituer

Séquestrée et obligée de se prostituer

Elle est encore jeune, à son vingt et unième printemps. Chez elle, à Ben Ahmed, elle jouit d’une bonne réputation. Nul ne peut contester ses cinq qualités : sa sympathie, sa gentillesse, sa serviabilité, son courage et son charme. Mais, elle regrette une seule chose, c’est qu’elle n’a pas de chance. Sinon, jamais elle ne se serait répudiée après une belle histoire d’amour. En effet, elle se souvient de ce jour quand elle est surprise par un jeune homme qui la fixait avec de beaux yeux. Jamais elle n’oublierait le jour où il s’est approché d’elle pour lui chuchoter dans le creux de l’oreille : «Je suis fou de toi». S’en est suivi un échange de regards, puis de sourires et enfin de paroles. Très vite, elle en a déduit qu’il était sincère et surtout sérieux. Et c’était le coup de foudre. Elle ne pensait plus qu’à lui et ne rêvait que de vivre avec lui  sous le même toit et lui faire des enfants. Un petit rêve qui s’est réalisé quelques mois plus tard. Pour elle, c’était le paradis sur terre, le grand bonheur. Seulement, son rêve s’est vite évaporé quelques mois plus tard. Son prince charmant qui l’a tant aimée n’est plus celui qui lui avait avoué «être fou d’elle». Il a complètement changé, un changement qui dépasse l’imagination au point qu’ils en sont arrivés à la discordance absolue. Bref, ils ont fini par divorcer. La raison ?  Elle n’a qu’une seule explication, c’est qu’elle n’a pas de chance. Elle a trop souffert au point qu’elle n’a pas pu supporter de vivre à Ben Ahmed. Cap sur Khouribga. Et sans beaucoup de problème, elle a réussi à louer une pièce avec des voisines et à trouver un travail dans une gargote lui permettant de gagner sa vie.
En fait, elle a cru que la chance lui avait enfin souri, du moins cette fois qu’elle se sent tranquille. Mais, en réalité, ce n’était pas vrai. La preuve ? Dernièrement, elle a été invitée par la femme qui travaille avec elle dans la même gargote pour passer la nuit chez elle. Elle a accepté l’invitation et a accompagné la femme. À peine est-elle rentrée, elle s’est retrouvée face à face avec un jeune homme, une jeune femme et un chien de race pitbull ! On l’a obligée à coucher avec des clients. Cela a duré plus de deux semaines avant qu’elle n’arrive à s’enfuir pour se réfugier au commissariat de police et déposer plainte. Les deux femmes et le jeune homme, tous des proxénètes, ont été arrêtés et traduits devant la justice. Il s’est avéré qu’ils avaient séquestré d’autres jeunes filles et les avaient obligées à se prostituer.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *