Six ans de prison pour un malfaiteur «multispécialiste»

Six ans de prison pour un malfaiteur «multispécialiste»

Ce n’est pas la première fois qu’Abdellah se présente devant la Chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca. C’est la troisième fois. Il a déjà purgé une première peine d’emprisonnement de douze mois ferme pour complicité dans un vol qualifié, puis une deuxième qui lui a coûté trois ans de prison ferme pour vol qualifié, consommation de la drogue et coups et blessures à l’arme blanche et enfin une troisième qui lui a valu une année derrière les murailles de la prison d’Oukacha.  Seulement, il semble qu’il n’a pas l’intention de changer ses comportements, ni de tirer des leçons de ses passages dans l’établissement pénitencier pour chercher un emploi et gagner dignement sa vie. En fait, la prison n’a rien pu faire pour le rééduquer et de le réintégrer dans la société.
«Tu es accusé de kidnapping, attentat à la pudeur sur une mineure, vol qualifié, trafic de drogue, menace à l’arme blanche, coups et blessures», lui rappelle le président de la Cour tout en feuilletant le gros dossier. En fait, Abdellah a tout nié. Il rejette en bloc toutes les accusations et affirme devant la Cour qu’il ne s’agissait que d’un coup monté de toutes pièces par la police, car il a apparemment refusé de coopérer avec les flics. «Ils me demandaient de jouer le rôle de leur indicateur, mais j’ai refusé. Et ils m’ont menacé de me jeter en prison», précise-t-il. A-t-il raison ? Les témoignages présentés par les victimes prouvent qu’il a menti sur toute la ligne
«J’étais de retour de mon travail quand il s’est attaqué à moi me menaçant avec un couteau. J’étais obligée de lui remettre mon téléphone portable et une somme de 500 dirhams», atteste une jeune victime. Une deuxième victime, un quadragénaire, affirme devant la Cour que le mis en cause l’a blessé quand il a essayé de se défendre et il lui a dérobé son téléphone portable et une somme de 1000 dirhams qu’il avait sur lui. Une adolescente de seize ans, sa troisième victime, a précisé, dans son témoignage qu’elle a été kidnappée par le mis en cause à sa sortie du lycée. Il l’a violée dans un terrain vague avant de l’abandonner. En réponse, le mis en cause affirme n’avoir jamais rencontré ces victimes. «Elles ne racontent que des mensonges», rétorque-t-il.  
Verdict : Six ans de réclusion criminelle.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *