Un faux fkih déplume une octogénaire de son bien

Un faux fkih déplume une octogénaire de son bien

À ses cinquante-neuf ans, il est repris de justice à maintes fois pour escroquerie. Sa spécialité était «le Samaoui», non pas cette fameuse chanson marocaine populaire et rythmée, mais une sorte d’hypnose pour escamoter la victime. Cependant, malgré les années qu’il avait passée derrière les barreaux, il semble n’avoir pas l’intention de baisser les bras et se mettre sur le bon chemin. La preuve est sa dernière opération qu’il avait commise à Chamaïa, située à l’est de la ville de Safi, contre une femme octogénaire.
D’abord, il n’est pas de cette ville. Au contraire, il demeure au quartier Derb Milan, à Casablanca. Mais, ses manigances l’obligeaient à changer de temps en temps le cap. À chaque fois qu’il mettait une victime demeurant dans une certaine ville dans son panier, il cherchait à déplumer une autre. De sa ville natale, Casablanca, il est allé à la recherche des victimes à Safi, Tanger, El Jadida, Chamaïa et d’autres. Mais, il retournait toujours à son quartier Derb Milan, à Casablanca, pour s’installer. En fait, c’est là qu’il a été épinglé, il y a quelques jours par les éléments de la police judiciaire suite à une note de recherche lancée, depuis quelques mois, par les éléments de la gendarmerie royale de Chamaïa, qui avaient reçu la plainte de la femme octogénaire. Cette dernière s’est plainte d’avoir été victime d’un imposteur qui lui a escamoté une somme de 50 mille dirhams et 24 pièces en or de dix grammes chacune. Selon ses dires, l’imposteur l’avait croisée par un pur hasard. Il était en compagnie de deux autres personnes. Avec elle, notre faux fkih a facilement engagé une conversation. Il lui a prétendu qu’elle est ensorcelée et lui a précisé que ses ensorceleurs avaient imbibé son argent et ses bijoux dans un produit de sorcellerie. La vieille femme l’a cru. Le faux fkih, soutenu par ses deux compagnons, l’a convaincue de retirer toute la somme d’argent qu’il gardait dans un compte bancaire et de lui emmener ses bijoux pour les immuniser. Sans hésiter, elle a mis son petit trésor, 50 mille dirhams et 24 pièces en or, dans un mouchoir et l’a remis à l’imposteur. Celui-ci lui a donné une petite pierre et lui a sollicité d’aller quelques pas. Mais en retournant, le faux fkih a pris la fuite en compagnie de ses deux complices. Arrêté, il a été remis à la gendarmerie de Youssoufia. Alors que ses deux complices sont toujours en fuite.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *