Un viol collectif qui vaut 10 ans de réclusion criminelle à un trio

Un viol collectif qui vaut 10 ans de réclusion criminelle à un trio

Dès le début de l’examen de l’affaire de kidnapping, séquestration et viol collectif dans laquelle ils sont impliqués, ces trois mis en cause se disculpent devant les magistrats de la chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca.

Abdellah, âgé de vingt-et-un ans, repris de justice pour trafic de drogue, affirme avoir entretenu une relation amoureuse avec la victime. «Quand j’ai voulu rompre, elle a décidé de se venger de moi en me mouillant, en compagnie de mes amis, dans une affaire de viol collectif», précise-t-il. Son ami, Saïd, âgé de vingt ans, qui venait de quitter la prison il y a quatre mois, après avoir purgé une peine de six mois de prison ferme pour vol, affirme n’avoir jamais croisé la victime, à savoir une jeune femme, âgée de vingt-six ans, mariée et mère d’une fille de deux ans.

Leur ami, Najib, âgé de trente-et- un ans, également repris de justice, précise devant la Cour n’avoir jamais vu la victime. Cependant, cette dernière les accuse tous de l’avoir kidnappée quand elle était de retour de chez sa tante demeurant au quartier Moulay Rachid. Ils l’ont surprise en la menaçant de leurs armes blanches. Il était encore 17 h, mais personne n’a pu intervenir pour la sauver. Ils l’ont conduite vers une chambre pour la séquestrer. «Je leur ai expliqué que j’étais mariée. Mais en vain», ajoute la victime.  Cette dernière a été violée à tour de rôle sous la menace d’être tuée si elle demandait secours. Elle n’avait d’autre choix que de leur céder. Après avoir été relâchée, elle s’est dirigée droit vers le commissariat pour porter plainte. Sans perdre de temps, les éléments de la police judiciaire passent à l’action et finissent par arrêter les coupables  l’un après l’autre.

Certes, tous les trois ont nié les charges retenues contre eux aussi bien devant les limiers de la PJ que devant le parquet général, le juge d’instruction et devant la Cour, mais ils ont été jugés coupables et chacun d’eux a écopé de 10 ans de réclusion criminelle.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *