Une beuverie qui tourne au meurtre

Saïd et Ahmed sont deux amis depuis l’enfance. Ils étaient comme deux jumeaux, qui ne se séparent qu’une fois rentrés chez eux pour dormir. Au fil du temps, tous leurs rêves ont été brisés. Pourquoi ? Au primaire, l’école les a jetés à la rue. Saïd et Ahmed commencent à fumer du haschich, à avaler des comprimés psychotropes et à s’enivrer. De fil en aiguille, les deux amis commencent à se comporter violemment. Ils ne se préoccupent plus que de leur dose quotidienne en drogue. Leur comportement violent les a conduits à maintes reprises derrière les murs de la prison. La première fois remonte à quatre ans quand Ahmed a malmené son père qui a refusé de lui remettre une somme d’argent. Il a été condamné à six mois de prison ferme pour coups et blessures envers ascendants. Quand il a été relâché, il n’a pas pu avoir le moindre sou pour acheter sa dose en haschich.
La solution ? S’adonner au vol. À ce propos, il a agressé un piéton auquel il a subtilisé une somme d’argent et des lunettes. Arrêté, il a été condamné à huit mois de prison ferme pour vol, coups et blessures. La troisième fois remonte à deux ans quand il a croisé une jeune fille alors qu’il était en état d’ivresse avancé. En la menaçant d’un couteau, il l’a conduite vers un terrain vague et l’a violée. Cependant, le jugement était clément envers lui en le condamnant à un an de prison ferme. Quant a son ami, Saïd, il a été arrêté la première fois quand il a attaqué un couple et a été condamné à six mois de prison ferme. Seulement, il était recherché depuis quelques mois pour vente d’alcool sans autorisation. Lors de la troisième semaine de décembre, Saïd et Ahmed se sont rencontrés vers 13h. Ils ont décidé d’acheter deux bouteilles d’eau-de-vie (Mahia) pour se soûler. Effectivement, ils ont commencé vers 16h à ingurgiter les premiers verres de Mahia tout en conversant. Au fil du temps, les aiguilles de la montre indiquent 21h. Les têtes des deux amis qui n’arrivent plus à se contrôler, tournent, leurs pieds titubent. Tout à coup, Ahmed commence à crier à haute voix tout en tenant un couteau dans sa main. Il le brandit sans menacer personne. Son ami, Saïd, se révolte, lui demande de dissimuler son arme blanche. Ahmed continue à brandir son couteau. Hors de lui, Saïd saisit sa radio-cassette et lui assène un coup sur le visage. Aussitôt Ahmed se calme, s’assoit, fait des reproches à son ami et ingurgite ses verres de Mahia. Soudain, Ahmed tourne son dos. Sans penser un instant, Saïd prend son couteau et assène des coups à Ahmed qui a rendu l’âme sur le lieu même. Arrêté, Saïd a été condamné à 15 ans de réclusion criminelle.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *