Voulant corriger sa sœur, il la tue

Voulant corriger  sa sœur, il la tue

Nous sommes à la chambre criminelle près la Cour d’appel de Settat. Deux policiers conduisent Khaled, vingt-quatre ans, à la salle d’audience. Sa mère qui vient d’être appelée par le président de la Cour le rejoint à la barre. Elle est l’unique témoin.

«Je n’avais pas l’intention de la tuer, mais juste de la corriger», affirme-t-il à la Cour.
La victime n’était autre que sa sœur, âgée de seize ans. Certes, il n’a jamais imaginé la rendre corps sans vie pour une bêtise d’adolescente. Mais, l’irréparable s’est produit lors d’un moment de nervosité.

«Elle avait une relation amoureuse avec un voisin… Ma mère a déjà porté plainte contre lui pour détournement d’une mineure», a-t-il ajouté à la Cour.
Mais, il semble que sa sœur aimait follement le jeune homme, son aîné de six ans. A chaque fois, son frère, Khaled, lui demandait de ne plus le rencontrer. Mais en vain.

«Je ne supportais pas de les voir ensemble», explique-t-il à la Cour qui l’écoute attentivement.
La dernière fois, il les a croisés alors qu’il était de retour de son emploi. Rapidement, elle a pris la fuite.
«Je croyais qu’elle était rentrée à la maison. Mais en fait elle avait disparu», ajoute-t-il.

Tout à coup, son téléphone portable sonne. A l’autre bout du fil, son cousin qui lui a expliqué que sa sœur venait de rentrer chez lui. Cette fois c’en est trop, s’est-il dit. Il rejoint son cousin pour conduire sa sœur chez lui. Aussitôt, il lui a ligoté les mains et les pieds avant de commencer à la frapper avec un tuyau en plastique. Pris d’une incroyable hystérie, il a continué à la frapper au point qu’elle a perdu connaissance. Sa mère le regardait sans réagir. Après quoi, il lui a détaché les mains et les pieds puis l’a allongée sur un fauteuil avant de sortir. Une heure plus tard, il est retourné chez lui. Quand il a voulu se rassurer que sa sœur se portait bien, il fit le terrible constat. Sa sœur a rendu l’âme.
Verdict : 10 ans de réclusion criminelle.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *