Ahmed Brija : «la Charte d’honneur est d’un grand apport, il n’y a désormais plus de blocage»

Ahmed Brija : «la Charte d’honneur est d’un grand apport, il n’y a désormais plus de blocage»


ALM : Quels sont les défis auxquels est confrontée la ville de Casablanca?
Ahmed Brija : Quand il s’agit d’une grande ville comme Casablanca les défis sont de facto à la mesure de cette grandeur. Nous aspirons à rendre à la métropole ses titres de noblesse et de l’accompagner dans son développement pour être au diapason des espérances des Casablancais.

Quelles sont les mesures que prendra le Conseil de la ville pour mener à bien cette stratégie?
Plusieurs secteurs constituent la toile de fond, sur laquelle, dans un souci d’action, se base notre stratégie. Pour le modus operandi, nous continuerons d’abord nos actions pour le recasement des ménages des bidonvilles et la lutte contre l’habitat insalubre, promouvrons une architecture moderne et un urbanisme à l’échelle de l’Homme dans le respect du patrimoine et donnerons encore un intérêt particulier au domaine du transport, notamment le tramway dont les travaux vont bon train. De plus, après des concertations avec une société américaine, nous sommes parvenus à un accord pour l’extension de l’autoroute qui aura lieu d’ici 20 jours et nous comptons construire, dans  un futur proche, des ouvrages de trémie.

Pourquoi selon vous, Mohamed Sajid, maire de Casablanca, a refusé de remettre aux conseillers les documents du compte administratif pour examen?
M. Sajid n’a rien refusé. Vous savez, au moment où je vous parle, les documents doivent être sous les yeux de ces conseillers. Et pour éclaircir davantage les choses, tout ce qu’il y a eu n’était pas de l’ordre du refus mais plutôt de retard concernant la remise desdits documents.

Est-ce que c’est à cause du retard que les conseillers ont décidé de boycotter la session de février?
Oui, en effet. La session qui était normalement prévue ce mercredi sera reportée et se tiendra dans 15 jours, le temps que les commissions en charge étudient les documentations sollicitées.

Est-ce que la Charte d’honneur signée entre M. Sajid et les composantes politiques du conseil l’a été pour la résolution de cet «incident»?
Effectivement, la Charte d’honneur est d’un grand apport. Elle a été rédigée et signée dans l’objectif de mettre un terme au blocage. Et je peux vous dire que maintenant il n’y a désormais plus de blocage.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *