Audiovisuel : Ghazali reconduit à la tête de la HACA

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a renouvelé sa confiance en Ahmed Ghazali, et l’a nommé pour la deuxième fois consécutive à la tête de la Haute Autorité de la communication audiovisuelle (HACA). A cet effet, le Souverain a reçu, mardi 24 mai 2011, au Palais royal à Rabat, le président réelu et les nouveaux membres de cette instance, qui ont prêté serment devant Sa Majesté. Il s’agit en effet de Rabha Zeidguy, Faouzi Skalli, Mohamed Galaoui et Mohamed Abderrahim. Se référant à un communiqué du Cabinet royal, ces personnalités ont été nommées membres de la HACA en application des dispositions du Dahir portant création de cette instance.  Sa Majesté le Roi a par ailleurs reçu Mohammed Aujjar et Bouchaib Ouabbi, qui ont été nommés conformément aux disposition du même Dahir par le Premier ministre. A cette occasion, le Souverain a accueilli, en outre, Talaâ Saoud Atlassi, désigné par le président de la Chambre des représentants et Khadija El Kour, désignée par le président de la Chambre des conseillers. Au cours de cette audience, Sa Majesté le Roi a également nommé Naoufal Reghay, directeur général de la Communication audiovisuelle.
En marge de l’audience accordée par SM le Roi au président et aux membres de la HACA, Ahmed Ghazali a affirmé que «la HACA ouvrera à davantage de libéralisation de l’audiovisuel national pour qu’il soit à la hauteur des aspirations du Souverain et du peuple marocain». Et de poursuivre que «la HACA ne ménagera aucun effort pour que l’audiovisuel national soit une locomotive du développement au Maroc». De même, M. Ghazali s’est félicité de l’image de marque dont jouit le secteur de l’audiovisuel national dans le bassin méditerranéen et de l’expérience unique de la HACA dans la régulation de l’audiovisuel national. Naoufal Reghay, nouveau directeur général de la HACA, a exprimé, pour sa part, «la détermination des membres de la HACA à poursuivre le processus engagé et à accélérer la cadence afin d’être à la hauteur de la confiance de SM le Roi  et en mesure de répondre aux attentes et aspirations des Marocains à des médias au diapason des changements que connaît le secteur des médias audiovisuels et de la dynamique enclenchée dans les domaines politique, économique, social et culturel au Maroc». En parallèle,  Khadija El Kour a souligné «qu’au moment où la société marocaine, avec toutes ses composantes, aspire à renforcer la démocratie, la HACA sera investie d’un rôle efficient pour relever les multiples défis et promouvoir ce secteur». Talaâ Saoud Atlassi a, quant à lui, réitéré le rôle de la HACA dans l’espace audiovisuel marocain. «La HACA joue un rôle primordial dans la promotion du paysage médiatique national, notamment dans la conjoncture actuelle marquée par la dynamique enclenchée par le discours royal historique du 9 mars», a-t-il indiqué. M. Atlassi a souligné, par la même occasion, l’importance des missions dévolues à cette instance consistant à développer le secteur de l’audiovisuel afin qu’il puisse accompagner le processus démocratique au Maroc. À l’issue de ces nominations, Sa Majesté le Roi a engagé les nouveaux membres à observer scrupuleusement les normes d’objectivité et de professionnalisme, et les règles d’accès équitable aux médias audiovisuels pour les différents courants de pensée et sensibilités de la société marocaine, tout en veillant au respect de la primauté de la loi et de la déontologie de la profession. Notons que le renouvellement de la composition de l’instance vient concrétiser la volonté royale constante de veiller à ce que les organes et les membres de la HACA s’acquittent, collectivement, avec probité et impartialité, des missions qui lui sont confiées, ajoute le communiqué. A cet égard, il leur incombe de continuer à œuvrer à la régulation et la modernisation de l’audiovisuel national public et privé, afin que la HACA contribue efficacement à la mise à niveau et au développement de ce secteur, de manière à ce qu’il constitue un pilier fondamental pour l’ancrage d’une citoyenneté responsable et la consolidation du pluralisme politique, culturel, linguistique et médiatique, et un levier solide du progrès démocratique que connaît le Maroc.


 Bio express des nouveaux membres de la HACA

Les membres de la HACA nommés par SM le Roi :
• Naoufal Reghay : Ex-directeur de la stratégie à la SNRT, M. Reghay est  secrétaire général de la Commission nationale pour le contrôle de la protection des données à caractère personnel (CNDP). .
• Faouzi Skalli : Titulaire d’un doctorat d’Etat en anthropologie, ethnologie et sciences des religions (Paris 7, 1990), il est aussi fondateur du Festival de Fès de la culture soufie, membre de nombreuses associations et auteur de plusieurs ouvrages.
• Rabha Zeidguy : Ancienne chef du département des affaires administratives et juridiques au Conseil déontologique des valeurs mobilières, Mme Zeidguy est actuellement secrétaire générale de l’Instance centrale de prévention de la corruption (ICPC).
• Mohamed Galaoui : Auteur de divers ouvrages en sciences politiques et critique de cinéma, M. Galaoui est ancien président de la commission du fonds d’aide à la production cinématographique nationale.
• Mohammed Abderrahim : Ex-membre des conseils d’administration de l’IRCAM et de SOREAD 2M, M. Abderrahim est actuellement directeur technique du Comité d’éthique CIAUMED (Mesure d’audience).

Les membres de la HACA nommés par le Premier ministre :
• Bouchaib Ouabbi : Titulaire d’un doctorat d’Etat en droit public, il a exercé en tant que professeur à la Faculté Ach-Chariâa, Université Al-Qaraouiyine de Fès, où il a été désigné chef du département du Fiqh. Bouchaib Ouabbi est auteur de plusieurs ouvrages en droit public.
• Mohamed Aujjar : Ancien directeur du journal Al Mithaq Al Watani, M. Aujjar avait occupé, également, le poste de ministre des droits de l’Homme.

Les membres de la HACA nommés respectivement par les présidents des Chambres des représentants et des conseillers :
• Talaâ Saoud Al Atlassi : Journaliste et homme de communication connu pour sa modération, il a été coordonnateur de l’Infocom, directeur du suivi des émissions télévisées à la HACA et membre du conseil national de l’USFP.
• Khadija El Kour : Elle  a occupé la fonction de conseillère chargée des relations avec le Parlement au cabinet du ministre de la Culture, et d’inspecteur général au ministère de la Culture.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *