Benkirane rencontre les syndicats : Les rounds du dialogue social débuteront à partir du mois d’avril prochain

Une semaine après avoir rencontré les représentants de la CGEM, Abdelilah Benkirane, chef de gouvernement, s’est réuni avec les secrétaires généraux des centrales syndicales. Miloudi Moukharik de l’UMT,  Hamid Chabat, secrétaire général de l’UGTM, El Azzouzi Abderrahmane, secrétaire général de la Fédération démocratique du travail (FDT), et Noubir Amaoui de la CDT ont tous été reçus par le chef de gouvernement hier à Rabat à midi.  Objectif : faire le point sur les accords du dialogue social arrêtés avec l’ancien gouvernement en avril 2011, et examiner les moyens et  mesures de leur mise en œuvre. C’est ce qu’a indiqué à ALM Miloudi Moukharik, quelques minutes avant le début de la réunion avec le chef de l’Exécutif. A noter que le syndicat absent de cette réunion est l’ODT, étant donné que ce dernier avait auparavant boycotté le dialogue social.  Par ailleurs, lors de cette réunion, le chef de gouvernement a annoncé que les rounds du dialogue social débuteront à partir du mois d’avril prochain. Rappelons que la tenue de cette réunion intervient dans un contexte particulier, et ce à quelque cent jours de l’installation du gouvernement, et après  plusieurs débrayages successifs qui avaient mis la pression sur l’Exécutif dès ses premiers jours.  Et ce justement afin d’accélérer l’application des accords du dialogue social d’avril 2011.  En effet, depuis la désignation du gouvernement Benkirane, plusieurs grèves sectorielles ont été organisées de manière régulière notamment au niveau du secteur de la santé, de la justice, des transports, de l’enseignement ainsi que les collectivités territoriales et  la fonction publique en général. Et alors que le gouvernement tente de trouver, à travers cette réunion, un terrain d’entente et calmer le mouvement des protestations des syndicats, une grève devait se tenir  les 14 et 15 mars à un niveau national. Elle concerne les assistants techniques et administratifs affiliés à l’UMT et travaillant dans différents départements ministériels, collectivités territoriales et établissement public soumis au statut fondamental de la fonction publique. Benkirane souligne l’importance de la réhabilitation des catégories sociales démunies.  Le chef de gouvernement Abdelilah Benkirane a souligné, mercredi, l’importance de réhabiliter les catégories sociales démunies de la société, en leur apportant assistance et appui en vue de leur permettre de transcender les difficultés auxquelles elles font face.
M. Benkirane, qui s’exprimait à l’ouverture à Rabat d’une réunion consacrée au dialogue social avec les syndicats les plus représentatifs, a indiqué que ces catégories sociales, qui constituent une partie importante de la société marocaine, méritent toutes les formes de soutien afin de les aider à surmonter les contraintes d’ordre social auxquelles elles sont exposées.
Il a, dans ce sens, insisté sur l’importance de la coopération et de l’entente entre l’Exécutif et les syndicats, dans la perspective de promouvoir la situation sociale et économique dans le pays, qualifiant d’«inutile» la «logique de la confrontation» avec les partenaires sociaux.
Le chef de gouvernement a rappelé le discours de SM le Roi Mohammed VI du 9 mars 2011 qui avait répondu aux revendications et attentes de tout le peuple marocain, se félicitant des réformes et chantiers entrepris par le Royaume au cours de la dernière décennie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *