Condamnation sans équivoque

Thami El Khyari : l’intérêt suprême de la nation
Pour Thami El Khyari, secrétaire national du Front des forces démocratiques, l’acte espagnol est une agression que le parti condamne avec la plus grande énergie. Dans une déclaration à ALM, M. El Khyari souligne que «l’Espagne doit retirer ses troupes le plus tôt possible.
Quant à la gestion gouvernementale du dossier, elle s’est faite conformément aux intérêts supérieurs de la nation.
On savait que l’Espagne est mieux armée que nous, mais ce n’est pas une raison de faire fi de la raison et du droit.
Ceux qui crient que le gouvernement a failli dans la gestion de cette affaire sont dans le tort et l’histoire le confirmera. Il ne faut pas oublier qu’à la faveur de ce dossier, la revendication des villes de Sebta et Mellilia est plus que jamais à l’ordre du jour».
Mohamed Ziane : La honte
«Ce qui s’est passé sur l’île Leïla me rappelle ce qui s’est passé en Europe au début des années quarante, quand Hitler claironnait l’Allemagne, l’Allemagne avant tout. Aujourd’hui, l’Espagne et l’Union Européenne reproduisent à l’égard du Maroc le même slogan : l’Europe, l’Europe avant tout. Alors que tout démocrate véritable depuis la nuit des temps vous dira : la loi avant tout, la légalité avant tout, la légitimité avant tout.
En fait, l’Europe a viré au fascisme primaire…», déclare Mohamed Ziane, coordinateur national du Parti marocain libéral. Et Me Ziane de relever que l’appel lancé par l’Espagne à l’OTAN est insensé. «En plus, il faut savoir que l’OTAN, qui a vu le jour pour contrer l’alliance de Varsovie, n’a plus aucune raison d’être, après le démantèlement de la communauté des pays de l’Est. Le gouvernement marocain a failli à ses devoirs et doit rendre des comptes pour cette honte infligée au Marocains». Soulignant que le PML a organisé, jeudi, une manifestation devant l’ambassade d’Espagne à Rabat.
Mohamed Alouah : Un acte de piraterie
«L’Espagne vient de commettre au vu et su de tout le monde un acte de piraterie caractérisée. Ce pays a fait montre d’un excès de zèle inacceptable», nous a déclaré Mohamed Alouah, président du Parti libéral réformateur.
Pour M. Alouah, son parti étudie les représailles à prendre vis-à-vis de l’Espagne. «Il ne faut pas se dire que le Maroc est démuni ou qu’il n’a aucun moyen de réplique. Nous au PLR, nous dénonçons ce complot et lançons un appel à l’Espagne pour qu’elle démilitarise les deux villes de Sebta et Mellilia et engage des négociations directes avec notre gouvernement pour nous rétrocéder nos deux villes».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *