Des artistes et des wissams

Au Palais Ryad de Rabat, dimanche 30 juillet 2006, l’heure était aux hommages. A l’occasion de la célébration du 7ème anniversaire de son accession au Trône, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a décoré plusieurs personnalités dont des visages reconnus dans le monde des arts et de la culture. Ainsi, le Souverain a décoré du Wissam Al Arch, de l’ordre de Grand Officier, le docteur Abdelkrim Khatib, ancien ministre de la Santé. L’ancien ambassadeur du Maroc en Irak, Abdelhadi Tazi, et l’ancien ministre de la Justice,  Mostafa Belarbi Alaoui, ont également reçu le Wissam Al Arch de l’ordre de Grand Officier.  Le Souverain a décoré du Wissam El Arch de l’ordre de commandeur, Mohamed Kettani, chargé de mission au Cabinet royal et membre de l’Académie du Royaume du Maroc et Mehdi Bennouna, président-ondateur de l’Agence Maghreb Arabe Presse. Le Wissam Al-Arch de l’ordre d’Officier a été remis à Omar Azziman, ancien ministre de la Justice et ambassadeur du Maroc en Espagne, Driss Benzekri, président du Conseil consultatif des droits de l’Homme et Mohamed M’jid, représentant honoraire du Maroc au Haut Commissariat de l’ONU  aux réfugiés.
SM le Roi a décoré du même Wissam, Rahma Bourkia, présidente de  l’Université Hassan II-Mohammédia, Najat Bouzid, première vice-présidente du  Bureau de la Fondation Abderrahim Bouabid, Assia El Ouadie, membre de la  Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus, Yamina Lamrini Al  Ouahabi, membre du Conseil consultatif des droits de l’Homme, Ghali Skalli  El Housseini Iraqi, membre du Conseil national provisoire des anciens  résistants ainsi que Boris Toledano,  secrétaire général adjoint de la communauté israélite au Maroc.
Dans le domaine des arts et de la culture, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a décoré du Wissam El Arch de l’ordre de Chevalier Abdallah  Ait Ouaghouri, enseignant à la Medersa d’Ida Oumnou à Agadir et du Wissam d’ Al Moukafaâ Al Watanaya de l’ordre de Commandeur à l’artiste Naïma Samih. Le même Wissam a été remis aux comédiens et dramaturges, Mohamed El Jam, Amina Rachid et Abderrahim Tounsi, alias Abderraouf. Ce dernier considère cette distinction comme étant un grand hommage. « Cette initiative très louable rend hommage à tous les artistes marocains », a-t-il déclaré d’une voix émue. Le Souverain a fait part au comédien de sa volonté de lui accorder un soin particulier. Une autre initiative qui a fait naître une véritable joie dans le cœur d’Abderraouf. Autre témoignage de reconnaissance, celui de Mohamed El Jam. « Ce Wissam est pour moi un honneur et un hommage à la fois, je le dédie à tous mes amis artistes qui ont milité pour le développement de l’art au Maroc ».
Le geste royal témoigne de la reconnaissance du rôle indéniable que les personnalités décorées ont joué dans la promotion de la vie artistique nationale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *