La Cour suprême espagnole ordonne un nouveau procès dans l’affaire du meurtre de deux Marocains à Barcelone

C’est la première fois que cette Juridiction suprême décide de tenir un nouveau procès eu égard à l’insuffisance des motifs exposés par le jury, qui avait conclu, au cours du premier procès tenu en 1998, que le coupable présumé, l’Espagnol Albert Doran, n’a fait que participer à l’assassinat des deux Marocains.

Le procureur général requiert une peine de 50 ans de prison ferme contre Albert Doran, originaire de la ville d’Andorra située sur la frontière entre l’Espagne et la France, a rapporté lundi l’agence espagnole "Europa Press".

L’affaire remonte au mois de juin 1996 lorsque les corps de deux commerçants marocains ont été trouvés dans la chambre d’un hôtel de la ville de Lerida, en Catalogne. Un autre mis en cause dans cette affaire, un ressortissant philippin, a pu prendre la fuite.

Lors du premier procès, le jury a blanchi l’accusé de ce double meurtre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *