La France et l’Espagne soutiennent la tenue d’une 2ème série de pourparlers

L’Espagne s’est félicitée, vendredi, de l’annonce de la tenue de nouveaux pourparlers informels sur la question du Sahara, invitant les parties au conflit à favoriser un climat de dialogue et de compromis à même de permettre leur aboutissement. «Le gouvernement espagnol se félicite de la disponibilité manifestée par les parties à l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, Christopher Ross, de tenir des pourparlers informels à même de préparer le terrain à des négociations proprement dites», a indiqué le ministère espagnol des Affaires étrangères dans un communiqué transmis à la MAP. «L’Espagne qui manifeste une fois de plus tout son appui aux efforts du secrétaire général des Nations unies et à l’action de son envoyé personnel, exhorte les parties à favoriser un climat de dialogue et de compromis à même de permettre le progrès et l’aboutissement des pourparlers», ajoute-t-on de même source. Selon la même source, «la résolution du conflit du Sahara constitue l’une des priorités de la politique extérieure espagnole et l’appui à des négociations entre les parties au conflit ainsi qu’aux Nations unies, en est l’une de ces constantes». Et de rappeler que les négociations sous les auspices des Nations Unies sur la base de la résolution 1871 du Conseil de sécurité ont pour objectif de parvenir à une phase intense et substantielle qui débouche sur une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable par les parties au conflit, conformément aux principes de l’ONU. La France, qui préside actuellement le Conseil de sécurité de l’ONU, soutient de son côté l’initiative de Christopher Ross, envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara, d’organiser une nouvelle session de pourparlers informels dans la banlieue de New York, en vue de trouver une solution politique mutuellement acceptable à ce conflit. «En tant que président du Conseil de sécurité au mois de février 2010, la France soutient l’envoyé personnel dans cette démarche», a affirmé jeudi, le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Bernard Valéro. «L’objectif de ces discussions, après celles qui ont eu lieu en août dernier en Autriche, est de préparer une cinquième session de négociations officielles, afin de se diriger vers une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable pour les parties dans le cadre des Nations unies», a ajouté M.Valéro. Paris rappelle également la résolution 1871 par laquelle le Conseil de sécurité de l’ONU avait appelé les parties au réalisme et à l’esprit de compromis pour permettre aux négociations d’entrer dans une phase intensive et substantielle. Rappelons que les Nations unies avaient annoncé, mardi dernier, la tenue d’une deuxième série de pourparlers informels sur la question du Sahara, les 10 et 11 février, dans la banlieue de New York. Cette rencontre se tiendra dans le comté de Westchester.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *