La réforme portuaire en question à Casablanca

Animée par le directeur général de l’Office d’exploitation des ports (ODEP),  cette rencontre se penchera sur l’application de la loi relative à la réforme portuaire qui devra entrer en vigueur en décembre prochain, indique un communiqué de l’APRAM, précisant qu’à quelques mois de cette échéance, plusieurs  »zones d’ombre » subsistent quant aux incidences qu’aura l’application de cette réforme sur le paysage portuaire marocain.

Plusieurs sujets seront évoqués lors de cette rencontre. Ils ont trait à l’apport de la libre concurrence dans la manutention pour l’usager et son impact sur la qualité de service et sur le rendement, à la place du client au milieu des préoccupations des prestataires portuaires ainsi qu’aux solutions que devra apporter l’unicité de la manutention à la dualité et la rupture de responsabilité entre le bord et la terre.

Autant d’interrogations que se posent les chargeurs, les agents maritimes et, de manière générale, l’ensemble des usagers portuaires et qui devront être éclaircies lors de cette rencontre qui tentera également d’apporter davantage d’éclairage sur le rôle et les services de la future Société d’exploitation des ports (SODEP) dans l’ensemble des ports commerciaux du Royaume.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *