«Le Maroc ne peut tolérer l’atteinte à sa sécurité»

«Nous avons choisi la retenue et essayé d’être patients car c’est une question très délicate. Autant le Maroc est ouvert et disposé à aller de l’avant dans ce processus de négociations, autant il ne peut admettre l’atteinte à son intégrité territoriale, à sa sécurité et à sa stabilité», a affirmé M. Mansouri.
Il a rappelé que le Maroc a vivement dénoncé de telles provocations ainsi que les récentes tentatives de changer le statu quo dans la zone tampon, en violation de l’accord de cessez-le-feu, dans une mise en garde qui ne laisse point de doute quant à la ferme détermination du Royaume à défendre sa souveraineté et sa sécurité intérieure et extérieure.
Sur ce même chapitre, M. Fassi Fihri a rappelé qu’à la veille de ce 3ème round, le Maroc a clairement indiqué qu’il n’allait pas «accepter cette attitude agressive ni le fait que les négociations soient prises en otage par ce genre de déclarations belliqueuses».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *