Le Maroc regrette la décision d’Alger de boycotter la conférence Euro-Africaine sur la migration

Lors d’un point de presse, tenu jeudi à Rabat à l’issue du Conseil de gouvernement, M. Nabil Benabdallah a affirmé que la position algérienne revêt un caractère politique et n’a par conséquent aucun rapport avec le sujet de la conférence, insistant sur le fait que le phénomène de la migration, qui doit rester "loin de tout calcul politique", requiert l’implication de tous dans la recherche de formules pour le traitement de cette question qui concerne des millions d’Africains.

Le ministre a réaffirmé l’adhésion totale du Maroc aux démarches menées aux niveaux international et régional pour trouver, au phénomène migratoire, une solution globale qui dépasse le seul aspect sécuritaire pour englober les dimensions économiques, sociales et de développement.

Il a rappelé que l’idée de la tenue de cette conférence est née d’une proposition marocaine d’élaborer un plan global pour traiter la question migratoire, particulièrement l’émigration clandestine, et ce au niveau des pays émetteurs.

La conférence devrait approuver un plan d’action portant sur le l’amélioration du contrôle de l’émigration clandestine, l’organisation de la migration légale et le renforcement du développement économique en Afrique.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *