Le PJD dénonce l’exclusion de jeunes Marocaines de la Omra

Le groupe parlementaire du Parti de la justice et du développement (PJD) dénonce avec vigueur l’exclusion des jeunes femmes marocaines de la Omra du Ramadan. Dans un communiqué de presse, le groupe, présidé par Mustapha Ramid, souligne que les services consulaires d’Arabie Saoudite à Rabat refusent de délivrer à de jeunes femmes marocaines le visa pour accomplir la Omra accompagnées de leurs familles. «Certaines familles se sont retrouvées face à l’exclusion des autorités saoudiennes qui se sont obstinées à ne pas donner suite aux demandes de visas formulées de la part de leurs filles, sœurs ou petites-filles, malgré la régularité de leurs dossiers de candidature», précise-t-on dans ce communiqué. «Selon les dires de certaines familles, l’explication avancée par ces services consulaires est liée soit au fait que les candidates sont jeunes, soit qu’elles ont une autre intention autre que la Omra en voulant faire ce voyage», ajoute-t-on. «Quatre cas se sont présentés au bureau du parti. Les filles en question devraient avoir entre 18 et 22 ans. Pourquoi exclure ces jeunes femmes d’accomplir leur devoir religieux sachant bien qu’elles seront accompagnées de leurs proches?», s’interroge Mustapha Ramid dans une déclaration à ALM. M. Ramid a fait part de son désagrément. «Le Parti de la justice et du développement juge ce comportement inacceptable. Nous considérons cette démarche comme un affront à la dignité de la femme marocaine», dénonce-t-il. Et de poursuivre que «nous sommes parfaitement conscient que certaines femmes pourraient agir de façon inappropriée, mais ceci ne peut être généralisé sur l’ensemble des Marocaines. Certains jeunes Saoudiens se comportent au Maroc de manière obscène et pourtant personne ne réprimande leur droit de circuler au Royaume car nous savons qu’il s’agit bel et bien d’une minorité. Ils sont loin de représenter la jeunesse saoudienne que nous respectons». Dans ce sens, le Parti de la justice et du développement invite les autorités marocaines à se mobiliser. «Nous appelons le ministère des Affaires étrangères marocain à intervenir dans l’immédiat pour faire cesser un tel abus dans le traitement des Marocaines ainsi que de rendre la dignité aux familles touchées par cette exclusion», souligne Mustapha Ramid. De même, le PJD demande aux autorités marocaines d’ouvrir le dialogue avec leurs homologues saoudiens pour éclaircir la situation.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *