«Le RNI émergera comme grande force politique»

Aujourd’hui le Maroc : Comment se porte le RNI après son dernier congrès?
Mohamed Aujjar : Très bien. Le RNI s’est renouvelé depuis son dernier à Casablanca. Une nouvelle dynamique lui a été insufflée grâce notamment au sang nouveau qui été injecté à cette occasion dans les instances du parti.
Ce n’est pas l’avis de certains membres du parti…
Vous savez, il y aura toujours des mécontents. Le plus important c’est que le RNI a adopté une nouvelle approche pour aborder les différents problèmes qui attendent le pays tout en capitalisant son expérience en matière de gestion et en s’appuyant sur la participation de ses militants.
Par ailleurs, notre parti travaille dans le sens de la réhabilitation de la politique et de la réconciliation des citoyens avec les partis, loin des slogans incantatoires et des discours de circonstance. On ne peut plus se permettre de gérer les choses avec la mentalité du passé selon une approche sécuritaire qui est forcément contre-productive.
Comment le RNI se prépare-t-il aux prochaines élections ?
Les élections doivent être un exercice banal en démocratie. Le plus important pour nous c’est d’arriver à élaborer des programmes spécifiques au niveau de chaque région. La lettre royale sur l’investissement est une grande révolution institutionnelle. Le RNI pour sa part est décidé à donner un contenu à cette lettre en menant une réflexion sur les problèmes de chaque région et en concertation avec ses élites régionales. Objectif : présenter au moment des élections un programme clair et concret à même de répondre de manière précise aux attentes des Marocains dans différents secteurs.
Tous les partis disent cela. Mais ils présentent tous la même chose, le moment venu : des promesses.
Justement, il faut dépasser le stade des promesses et s’engager sur la voie de projets de société mobilisateurs. De même qu’il faut éviter de se positionner électoralement en critiquant le bilan du gouvernement.
Les partis politiques disposent-ils du personnel politique convenable pour justement concrétiser ce projet de société ?
Il est grand temps justement que les élites du pays s’impliquent dans l’action politique et assument leurs responsabilités soit en s’engageant dans les partis existants ou en créant de nouveaux. Les critiques de salon ne mènent à rien.
Le RNI est-il toujours aussi confiant dans sa bonne étoile dans le domaine électoral ?
Les prochaines échéances ne manqueront pas de surprises. L’une d’elles sera la consécration de notre parti comme l’une des grandes forces politiques du pays. Ce n’est pas de la prétention. Le RNI est fort de son image, de sa crédibilité et de ses hommes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *