Les partis de demain

Dans son discours du Trône sur l’état de la nation, S.M. le Roi donne le ton d’entrée de jeu : “ Ce discours (…) a ceci de particulier qu’il intervient à quelques semaines de l’élection d’une nouvelle Chambre des représentants. Il constitue, en outre, l’amorce d’une année foisonnante d’échéances électorales successives de sorte que , en pareil jour, l’année prochaine, s’il plaît à Dieu, toutes les institutions élues auront été renouvelées.“
Le Souverain, qui attend de ces échéances d’être plus qu’une simple course individuelle vers les mandats électifs, s’est interrogé à juste titre : “ Va-t-on aborder cette année électorale selon une logique politicienne étriquée, faisant de l’élection une fin en soi“ ?
S.M le Roi Mohammed VI envisage autrement les élections de septembre prochain “selon une démarche stratégique, permettant de faire cette année, une année de mobilisation générale et une occasion propice pour réconcilier les citoyens avec des conseils élus crédibles, qui forment un support puissant pour les organes exécutifs et un levier efficient pour le développement intégré“.
Par ces mots simples mais chargés de sens, le Souverain trace la voie à suivre en mettant la classe politique face à ses responsabilités et en l’invitant clairement à mettre à contribution ce grand rendez-vous pour restaurer la confiance des citoyens-électeurs envers la chose politique. En un mot, il s’agit pour les partis de dépasser les réflexes du passé afin de donner une chance à la réhabilitation du politique aux yeux de la population. De telle sorte que “la démocratie soit, en définitive, le véritable vainqueur de ces élections“.
Il est évident que des lendemains qui chantent passent non pas par de vagues déclarations d’intentions ou des promesses mielleuses mais par des programmes politiques chiffrés et précis. Sur la manière de combattre le chômage, de stimuler la croissance économique, de résoudre la crise du logement et d’offrir le bien-être social aux citoyens. Le souverain a expliqué que nous attendons “des partis politiques une véritable émulation dans la formulation des programmes de gouvernement qui soient réalistes et réalisables, assortis de moyens de financement bien définis et de calendriers précis pour leur réalisation“, a expliqué le souverain. C’est à une véritable gestion politique par objectifs que S.M le Roi, tout à sa vision pragmatique, appelle de ses voeux pour “ apporter des réponses aux questions fondamentales qui se posent à la nation et aux préoccupations quotidiennes du citoyen“.
Cependant, le Souverain a invité les différents acteurs à ne pas s’endormir sur leurs lauriers en pensant que la démocratie marocaine est définitivement protégée d’éventuels dangers et dérapages. Pour le Souverain, “il nous faut rester encore vigilants et constamment mobilisés pour que cette démocratie ne soit pas récupérée, détournée et instrumentalisée par ceux qui rêvent au confort douillet, frileux, répandant découragement et désespoir“.
La mise en garde royale est d’autant plus justifiée que les ennemis de la démocratie sont, eux, inlassablement à l’affût, ne poursuivant d’objectif autre que celui de remettre en cause les acquis démocratiques réalisés par le pays. D’où la responsabilité des partis politiques se réclamant des valeurs de démocratie et de tolérance à barrer la route à ceux qui profitent du discrédit qui les frappe. “ Il faut donner toutes les chances de succès à cette étape décisive du processus politique de notre pays, a souligné le Souverain. C’est cela qui a fait de l’alternance une phase importante dans le processus de consolidation de la démocratie“.
Le discours-programme de S.M. le roi est limpide, direct et pétri de bon sens : la mise en place de la rénovation de l’action politique selon les règles du pragmatisme et de l’efficience alliée à une vision économique rationnelle qui puisse assurer le décollage du Maroc. L’objectif final étant d’arriver à assurer le mieux-être de tous.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *