Les premiers détails de la déclaration gouvernementale…

Les premiers détails de la déclaration gouvernementale…

Cinq axes importants orientent la déclaration gouvernementale tant attendue par les citoyens, les parlementaires et les acteurs du tissu associatif et économique. Le premier pôle concerne tout ce qui a trait à l’identité marocaine et les constances d’un Etat musulman qui s’ouvre sur la modernité. «Il s’agit de préserver et renforcer la richesse des composantes plurielles de la Nation», a indiqué à ALM Amine Sbihi, ministre de la culture et membre de la commission ministérielle en charge de l’élaboration de ce programme. Et d’ajouter: «Nous entendons dessiner les traits d’une politique publique basée sur des valeurs de démocratie, de citoyenneté et d’ouverture, ainsi que de tolérance et de modération en matière spirituelle». Cet axe comprendra, entre autres, des mesures pour la promotion de la langue amazighe. Lutte contre la corruption, meilleure gouvernance, plus de transparence, équité, égalité, droits et libertés sont les principes essentiels du deuxième chapitre de la déclaration gouvernementale. Selon M. Sbihi, cet axe central a pour principe de lier la responsabilité à l’évaluation et la reddition des comptes. Tout ce qui permet l’émergence d’une société basée sur la transparence, l’efficacité et le travail par objectif. «Diverses mesures seront prises affin de promouvoir l’Etat de droit et des institutions. Ceci commence aussi par la mise en œuvre de la Constitution et l’établissement des lois organiques et des institutions qu’elle prévoit», a précisé M. Sbihi. D’après ce membre de la Commission ministérielle, le troisième axe s’articule autour d’une économie forte, moderne, solidaire et compétitive créatrice d’emplois. Ceci dans le cadre des préservations des grands équilibres macroéconomiques. Le programme gouvernemental tablera, selon un membre de la commission, sur une croissance entre 5 et 6%, avec comme objectifs : accroître des exportations, développer les moyens de financer notre économie et poursuivre la politique des grands chantiers. 
Concernant le quatrième volet, le social, celui-ci est axé sur la solidarité entre les différentes couches de la société et les différentes régions. Le but en est de permettre le développement rural et la lutte contre la pauvreté. «Pour ce volet caractérisé par des attentes énormes, nous allons annoncer des mesures fortes, immédiates et engageantes. Celles-ci visent un accès juste et équilibré aux services universels qui sont l’école, la santé, l’emploi, la couverture sociale et le logement. Des secteurs qui touchent la vie des citoyens de manière directe», a souligné M. Sbihi. La place du Maroc dans le monde est l’objet du dernier axe. «Le gouvernement souhaite initier une diplomatie active, destinée à préserver l’unité et l’intégrité territoriale, développer une relation privilégiée avec les pays de la région arabe et islamique, et pour la promotion du Grand Maghreb», estime M. Sbihi. Selon lui, il s’agit également de préserver et renforcer la qualité des liens avec les grands partenaires du Maroc qui sont l’UE et les Etats-Unis d’Amérique afin de permettre le rayonnement du Maroc à l’échelle internationale.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *