Mohamed El Harouachi : «Le soutien politique dont nous bénéficions est insignifiant»

Mohamed El Harouachi : «Le soutien politique dont nous bénéficions est insignifiant»

 
ALM : L’Algérie a entamé récemment une opération d’expropriation des biens des marocains expulsés d’Alger. Qu’en dites-vous?
Mohamed El Harouachi : Il s’agit d’une démarche injuste et d’un crime commis contre les Marocains expulsés d’Algérie. En procédant de la sorte, l’Algérie a violé les dispositions d’une convention conclue entre le Maroc et l’Algérie le 15 mars 1963. En vertu de ce document juridique, les deux Etats signataires s’engagent à respecter les propriétés des ressortissants des deux Etats respectifs. Ainsi, l’Algérie ne doit en aucun cas procéder à l’expropriation des biens des Marocains. Ceci dit, Alger fait toujours preuve d’une politique provocatrice à l’égard du Maroc.

Comment avez-vous réagi face à cette démarche d’Alger?
Le jour où l’Algérie a ordonné l’expropriation des biens des Marocains expulsés d’Alger à travers l’article 42 de la loi de Finances 2010, nous avons interpellé le ministre des Affaires étrangères pour qu’il intervienne. Ainsi, nous avons adressé une lettre à Taïeb Fassi Fihri le 20 février dernier. Mais, étonnamment, le chef de la diplomatie marocaine ne nous a pas répondus. Nous avons aussi adressé une lettre au Premier ministre Abbas El Fassi, et le 25 février nous avons rendu public un communiqué intitulé «A tous ceux qui seraient intéressés par notre cause». A travers ce communiqué, nous avons interpellé le Parlement, le gouvernement, les partis politiques, les syndicats…  pour qu’ils soutiennent notre cause. Mais, ce soutien reste presque insignifiant. Par contre, côté algérien, le pouvoir de ce pays a sorti une fausse affaire sur des propriétés algériennes qui auraient été spoliées au Maroc.

Comment expliquez-vous cela?
«L’équipe qui rate une occasion, encaisse un but», dit-on dans le langage du football. C’est la politique du chantage et de la surenchère d’Alger. L’Algérie veut tenir tête au Maroc.
Le Maroc défend une cause noble et  crédible et surtout réelle alors que l’Algérie a créé un scandale du néant. Je me demande, comment se fait-il que l’on accuse le Maroc de s’emparer des propriétés des Algériens au Maroc. Il s’agit d’allégations mensongères de la part d’Alger. Feu Hassan II avait recommandé à plusieurs reprises de réserver un bon traitement à nos frères algériens résidant au Maroc. D’ailleurs, nous avons recensé au Maroc plusieurs cas de maisons menaçant ruine appartenant aux Algériens et malgré cela les autorités marocaines n’ont pas voulu toucher à ces maisons par respect au droit de la propriété.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *