Partenariat : Renforcer les rapports économiques entre Rabat et Madrid

La ville du détroit a accueilli, les 25 et 26 octobre, la première Rencontre hispano-marocaine multisectorielle. Organisés par la Chambre espagnole de commerce et d’industrie de Tanger en collaboration avec l’ambassade d’Espagne à Rabat, les travaux de cette manifestation -qui se sont déroulés sous l’égide du ministère de l’industrie, du tourisme et du commerce espagnol- s’assignaient pour objectif principal de réunir les opérateurs économiques marocains et espagnols et de mettre en place des partenariats entre eux en vue de promouvoir la coopération hispano-marocaine.
Selon Andrés Martinez Fernàndez, responsable du département investissements à l’ambassade d’Espagne à Rabat, le Maroc vit un processus de modernisation et sa proximité géographique avec l’Europe en fait une plate-forme attractive pour les investisseurs espagnols. «Le Maroc est la première destination des exportations espagnoles en Afrique», indique-t-il. Cette rencontre a été une occasion pour faire connaître les grands projets réalisés ou en cours de réalisation dans la zone de Tanger. «Le port Tanger Med a permis d’améliorer la compétitivité logistique de la région Nord. Le Maroc est ainsi directement connecté aux principaux ports mondiaux. L’arrivée de Renault a boosté davantage la dynamique d’investissement dans la région Nord», affirme le représentant de Tanger Free Zone (TFZ), Hicham El Alaoui. Ce responsable poursuit que TFZ compte actuellement plus de 500 entreprises avec une dynamique d’extension constante au service de l’investissement industriel dans la zone de Tanger. «Cela a permis de créer un tissu important de sous-traitants, qui apporte une valeur industrielle et un réseau de sociétés de services spécialisés», précise M. El Alaoui. Il est à noter que cette dynamique industrielle a nécessité la création d’un bassin d’emploi qualifié. A cet effet, la zone connaît la création de deux centres de formation dans le secteur automobile. Il y a eu le lancement «du centre de formation sur le site de Renault, dont le démarrage a eu lieu en juin 2011 et il est dédié à satisfaire les besoins de l’usine. Il y aura la création d’un deuxième centre spécifique dédié au centre automobile à TFZ, et dont les travaux de construction devraient démarrer prochainement», souligne M. El Alaoui. De son côté, Nicolàs Martinez, représentant de l’autorité portuaire d’Algésiras, affirme que grâce à l’accord de coopération conclu en 2005 entre le port espagnol et celui de Tanger Med, «nous travaillons conjointement pour améliorer la chaîne logistique afin de renforcer la position du Détroit de Gibraltar».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *