Sahara : Le message de la fermeté

« Si nous voulions résumer le bilan des vingt-neuf années de cette épopée, nous pourrions, à juste titre, dire : le Maroc est dans son Sahara, et le Sahara est dans le Maroc qui est le sien ». C’est en ces termes que SM le Roi Mohammed VI a résumé, dans le discours qu’il a prononcé à l’occasion du 29ème anniversaire de la Marche Verte, la situation dans laquelle se trouve l’affaire du Sahara marocain et la position unanime de tous les Marocains sur l’intégrité territoriale du Royaume
Le Souverain rappelait ainsi aux adversaires de l’intégrité territoriale que, pour le Maroc, le dossier est clos, puisque la marocanité du Sahara n’est pas sujet de débat et que les provinces du Sud font légitimement et irréversiblement partie intégrante du Royaume.
Toutefois, le Souverain a tenu à préciser que le Maroc qui a toujours été un pays respectueux du droit international, continue à soutenir les efforts déployés par les Nations unies afin de trouver une solution au conflit artificiel créé autour des provinces marocaines du Sud. « Le Maroc restera toujours disponible pour une coopération sincère et entière » avec l’Organisation des Nations-unies. À ce titre, SM le Roi a réitéré la disposition du Maroc à soutenir les efforts du secrétaire général de l’ONU, Kofi Annan, et son représentant spécial, Alvaro de Soto, La précision apportée par le Souverain quant à la disposition du Maroc de coopérer avec le représentant de Kofi Annan est sans doute un message clair à l’adresse des adversaires du Maroc qui prétendent s’attacher au cadre de l’ONU pour trouver une solution au conflit, alors qu’ils ont boycotté le nouveau représentant spécial, Alvaro de Soto, et refusent de coopérer avec lui. SM le Roi a aussi rappelé que le Maroc soutient le rôle joué par l’ONU « avec le concours efficace des partenaires régionaux et de la communauté internationale, afin de trouver une solution politique négociée, définitive et mutuellement acceptable pour les parties concernées, au conflit artificiellement créé autour de l’intégrité territoriale du Royaume ». Une solution qui ne saurait être trouvée, selon la position marocaine, que par la voie du dialogue. SM le Roi a ainsi souligné « l’engagement du Maroc en faveur du dialogue et de la négociation pour parvenir à cette solution ».
Un dialogue que les adversaires de l’intégrité territoriale du Maroc refusent et préfèrent fomenter la tension, en tenant un discours hostile et stérile. Toutefois, le Maroc se refuse de les suivre dans cette voie stérile et destructive. « Il nous appartient également de privilégier le dialogue constructif, vertu préconisée par l’Islam même avec les ennemis et à plus forte raison avec les frères », a dit le Souverain. À ce propos, SM le Roi a rappelé que la position marocaine est inspirée des préceptes de l’Islam qui préconise le dialogue même face aux provocations de l’ennemi, rappelant à ce titre les versets du Saint Coran qui disent que «le bienfait n’équivaut pas à la mauvaise action. Repousse celle-ci par ce qu’il y a de meilleur: celui qu’une inimitié séparait de toi deviendra alors pour toi un ami chaleureux, mais cela n’advient qu’à ceux qui sont patients, cela n’advient qu’à celui qui possède une chance incommensurable ».
SM le Roi a aussi saisi l’occasion du discours de la Marche Verte pour réitérer l’engagement du Maroc à oeuvrer pour une solution politique. « J’affirme, au nom du Maroc, qu’indépendamment des écueils conjoncturels, nous parviendrons à une solution politique consensuelle pour ce conflit artificiel, qui constitue un des obstacles majeurs à la concrétisation du grand projet de développement envisagé », a précisé le Chef de l’Etat. Le Souverain a aussi expliqué que « seule cette solution, en effet, est en phase avec la logique de l’Histoire », avant de rajouter : « Elle répond, en outre, aux attentes des générations montantes qui aspirent, avant tout, à la satisfaction de leurs besoins concrets en matière de développement, de participation à la gestion des affaires publiques et de progrès ».
S’agissant de la défense de la cause nationale, SM le Roi a appelé à « une mobilisation populaire et un dynamisme accru et efficient sur tous les fronts » et ce « dans le cadre d’une action ciblée et audacieuse, au sein de toutes les instances et auprès de tous les milieux régionaux et internationaux influents, pour qu’ils marquent concrètement et clairement leur soutien à la solution politique préconisée par le Maroc et la communauté internationale, dans une formule réaliste et équitable ». Une mobilisation dans laquelle les formations politiques nationales sont appelées à jouer un rôle capital. « Nous appelons les partis politiques, les Conseils élus et toutes les forces vives de la nation à s’investir efficacement dans l’action engagée pour plaider et défendre la justesse de la cause de notre intégrité territoriale, dans le cadre d’un plan d’action efficient, accompagnant et complétant les efforts déployés par la diplomatie officielle », dit SM le Roi.
Rappelant que, depuis que le Maroc a récupéré ses provinces du Sud, il a fait du développement de cette région une priorité afin qu’elle puisse rattraper l’élan de développement des autres provinces du Royaume, le Souverain a salué la participation des citoyens des provinces sahariennes. « Nous saluons l’adhésion massive de nos fidèles sujets dans les provinces du Sud qui se sont investis dans la vraie bataille, celle du développement intégré, engagée de concert avec toutes les autres provinces du Royaume et louons les acquis et réalisations en la matière », a dit le souverain.
Enfin, SM le Roi a souligné l’importance de l’esprit de la Marche Verte tel qu’il était vu par son architecte Feu SM Hassan II, « qui considérait cette Marche comme un gisement inépuisable d’enseignements et de leçons marquant l’émergence d’un Maroc nouveau ».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *