Salaheddine Mezouar plébiscité à la présidence du RNI

Salaheddine Mezouar plébiscité à la présidence du RNI

C’est aux premières lueurs de l’aube du dimanche que les résultats des élections pour la présidence du RNI sont tombés. Les congressistes se sont prononcés majoritairement pour la réélection de Salaheddine Mezouar à la tête du Rassemblement national des indépendants pour un second mandat. Mezouar a été reconduit à la présidence par un score sans appel de 1928 voix contre 115 pour son concurrent Rachid Sassi. «Le résultat parle de lui même. L’écrasante majorité des congressistes a souhaité soutenir et continuer le projet porté par le président. Je dirais qu’il s’agit d’un résultat de confiance», déclare Anis Birou, ancien secrétaire d’Etat et député RNI à Berkane. De même, le cinquième congrès a approuvé la liste des membres du conseil national, dont le nombre est estimé à 800, élus au niveau provincial. Le RNI devrait parachever le renouvellement de ses instances décisionnelles très bientôt. «Après l’approbation de la liste du conseil national par le congrès, le bureau politique devrait être composé dans 15 jours au plus tard», ajoute Birou. Dans ce sens, le nouveau président a déclaré que le conseil national du RNI sera appelé à se réunir au cours des deux prochaines semaines pour élire les membres du bureau politique et des cinq commissions mentionnées dans le statut du parti. Par ailleurs, les congressistes ont adopté les rapports moral et financier ainsi que le nouveau statut du parti. «Les travaux du congrès ont été marqués par un débat très franc. Les congressistes ont activement participé aux commissions notamment la commission juridique. Les échanges ont duré des heures et des heures sans compter le travail effectué lors des congrès provinciaux», affirme Birou. Et de conclure : «Certaines nouvelles dispositions du statut ont nécessité un grand effort d’explication mais nous avons fini par atteindre une convergence des points de vue. Parmi les nouveautés, le président sera élu par les congressistes et non pas par le conseil national. Aussi, il a été décidé de renforcer la place des jeunes et de la femme dans les instances du parti». A noter que Mezouar était devenu président du Rassemblement national des indépendants pour la première fois le 23 janvier 2010 à Marrakech. Aujourd’hui, il a été reconduit dans ses fonctions pour un second mandat cette fois-ci par les congressistes. Né le 11 décembre 1953 à Meknès, il a été élu dans les dernières législatives comme député à la première Chambre du Parlement dans une circonscription de sa ville natale. Auparavant, il avait fait deux mandats de ministre. En 2004, il a été nommé ministre de l’industrie, du commerce et de la mise à niveau de l’économie, avant d’être désigné, le 15 octobre 2007, ministre de l’économie et des finances, dans le gouvernement Abbas El Fassi. Démarrant sa carrière dans le secteur public et plus précisément à l’Office d’exploitation des ports après des études au Maroc et en France, il avait occupé par la suite et durant des années le poste d’administrateur-directeur général d’une société privée de textile. Il fut également président de l’Association marocaine des industries du textile et de l’habillement (AMITH) et président de la Fédération textile et cuir au sein de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *