Taoufiq Moussaïf : «El Guerbouzi serait le chef du GICM»

Taoufiq Moussaïf : «El Guerbouzi serait le chef du GICM»

ALM : Le coup de filet de Paris, lundi matin, a concerné des membres présumés du Groupe islamique combattant marocain (GICM). Qui est-ce le GICM ?
Taoufiq Moussaïf : Ce groupe aurait été créé au milieu des années 90, en Turquie. Le Marocain Mohamed El Guerbouzi, également originaire du nord du Maroc, est présenté comme étant le leader du GICM. El Guerbouzi est actuellement installé à Londres avec sa famille. Il a même la nationalité britannique. Les services de sécurité marocains ont essayé de l’approcher et de négocier avec lui. En vain.
Je tiens à rappeler qu’un groupe de personnes soupçonnées d’appartenir à ce GICM a déjà été jugé à Rabat, après les attentats du 16 mai. J’ai moi-même défendu une personne qui était soupçonnée de s’occuper de la trésorerie du GICM au Maroc. Il a finalement écopé de cinq ans d’emprisonnement.
Quel est le rapport entre le GICM et la Salafiya Al Jihadiya ?
Selon les procès verbaux de police, ces deux groupes défendent les mêmes idées. Elles consistent essentiellement à combattre les intérêts occidentaux dans le monde. En fait, ces procès verbaux comportent des aveux de plusieurs personnes poursuivies. Mais par la suite, ces dernières se sont rétractées affirmant que ces confessions ont été arrachées sous la torture. C’est la raison pour laquelle il est très difficile d’avoir une idée claire sur le GICM.
Toutefois, les informations qui circulent à ce sujet tendent à faire croire que le GICM serait une organisation qui sous-traite à Al Qaïda certaines de ces opérations. Le GICM étant très bien ancré dans les pays européens.
En outre, tous les membres de ce GICM auraient combattu en Afghanistan. C’est dans ce pays qu’ils ont été entraînés au maniement des armes et aux explosifs.
Vous dites que les informations concernant le GICM figurent uniquement dans les PV de police. Et El Guerbouzi a-t-il déjà parlé de son rôle dans ce groupe ?
Même chose que pour les personnes poursuivies au Maroc. El Guerbouzi a toujours nié son appartenance à une quelconque organisation terroriste, y compris le GICM.
Y-a-il, selon vos informations, des membres du GICM ayant une nationalité autre que marocaine ?
A ma connaissance, le GICM est composé uniquement de Marocains. Ils sont installés dans plusieurs pays d’Europe. Jusqu’à présent, aucun étranger n’a été cité parmi les membres du GICM.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *